Covid : Viktor Orban et Andrej Babis en Israël pour profiter de son savoir-faire
Rechercher

Covid : Viktor Orban et Andrej Babis en Israël pour profiter de son savoir-faire

Au cours de la visite, le dirigeant tchèque ouvrira par ailleurs un bureau de représentation diplomatique à Jérusalem

Le Premier ministre de la République tchèque, Andrej Babis, à droite, accueille son homologue hongrois Viktor Orban, à gauche, au Musée national de Prague, en République tchèque, le jeudi 16 janvier 2020 (Crédit : AP Photo / Petr David Josek)
Le Premier ministre de la République tchèque, Andrej Babis, à droite, accueille son homologue hongrois Viktor Orban, à gauche, au Musée national de Prague, en République tchèque, le jeudi 16 janvier 2020 (Crédit : AP Photo / Petr David Josek)

Les chefs de gouvernement tchèque et hongrois se rendront en Israël cette semaine, afin de s’informer du savoir-faire local sur les vaccinations contre le Covid-19 et la production de vaccins, a annoncé Prague mardi.

Le Premier ministre tchèque Andrej Babis et son homologue hongrois Viktor Orban doivent rencontrer jeudi le chef du gouvernement israélien Benjamin Netanyahu.

« Israël est un leader dans le domaine des technologies. C’est notre partenaire traditionnel. Je pense que ce sera une visite très utile », a déclaré M. Babis dans un communiqué, ajoutant qu’il se rendrait dans un grand centre de vaccination à Jérusalem.

Israël a administré une double injection recommandée du vaccin Pfizer/BioNTech à environ 40 % de ses neuf millions d’habitants, tandis que la République tchèque et la Hongrie peinent toujours à déployer le vaccin.

Cité par l’agence de presse hongroise MTI, le porte-parole d’Orban, Bertalan Havasi, a dit qu’il comptait « monter une coopération plus étroite dans la lutte contre le coronavirus », lors de la réunion trilatérale.

La République tchèque se trouve en tête des statistiques mondiales d’infections au Covid-19 par habitant au cours des deux dernières semaines, et y occupe la deuxième position pour le taux de mortalité, selon un décompte de l’AFP basé sur des données officielles.

La Hongrie est respectivement huitième et quatrième dans ces classements.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu reçoit le Chancelier autrichien Sebastian Kurz et la Première ministre du Danemark Mette Frederiksen dans un club de gym à Modiin. (Amos Ben Gershom/GPO)

La semaine dernière, Israël, l’Autriche et le Danemark ont décidé d’une alliance pour le développement et la production de vaccins de nouvelle génération contre le Covid-19.

M. Babis a indiqué qu’il comptait discuter de la participation possible de son pays au fonds rattaché à cette initiative.

Dans ses efforts en vue d’accélérer les vaccinations et contourner les blocages dans les livraisons au sein de l’UE, M. Babis s’est récemment rendu en Hongrie et en Serbie, qui administrent les vaccins russe Spoutnik V et chinois Sinopharm.

De son côté, le président tchèque Milos Zeman a demandé aux dirigeants russes et chinois la livraison des deux vaccins et a annoncé avoir obtenu une réponse positive.

Cependant, selon un récent sondage, les Tchèques hésitent à prendre les vaccins qui n’ont pas été approuvés par l’Agence européenne des médicaments.

Par ailleurs, au cours de la visite, M. Babis ouvrira un bureau de représentation diplomatique tchèque à Jérusalem.

Tout comme la plupart des autres pays, la République tchèque garde cependant son ambassade à Tel Aviv, en attendant une solution au conflit israélo-palestinien.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...