Rechercher

Craignant l’ire des USA, Netanyahu gèle la division d’une implantation en Cisjordanie

L’envoyé américain exhorte le gouvernement de Netanyahu à faire preuve de retenue et d'assouplir les sanctions de l’AP afin que les USA et Israël puissent se concentrer l’Iran

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

Le dirigeant de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas (à droite) rencontre le conseiller américain à la sécurité nationale Jake Sullivan dans la ville de Ramallah, en Cisjordanie, le 22 décembre 2021. (Crédit : Wafa)
Le dirigeant de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas (à droite) rencontre le conseiller américain à la sécurité nationale Jake Sullivan dans la ville de Ramallah, en Cisjordanie, le 22 décembre 2021. (Crédit : Wafa)

La chaîne publique Kan a rapporté jeudi soir que Netanyahu a ordonné le gel d’une proposition consistant à séparer officiellement le quartier de Tel Zion de l’implantation de Kochav Yaakov, au centre de la Cisjordanie, qui devait être approuvée par le cabinet dimanche.

Le plan avait été soumis par le parti ultra-orthodoxe Shas afin de mieux répondre aux besoins des résidents ultra-orthodoxes des implantations, mais il a été bloqué par Netanyahu, vraisemblablement en raison de préoccupations liées à la création effective d’une nouvelle implantation quelques jours seulement après avoir accueilli un haut fonctionnaire de l’administration Biden qui s’oppose à l’expansion israélienne en Cisjordanie.

Selon les informations de la Treizième chaîne, Sullivan aurait exhorté Netanyahu et les autres responsables du gouvernement de la ligne dure qu’il a rencontrés à faire preuve de retenue à l’égard de l’Autorité palestinienne (AP), en raison de la résurgence des craintes d’un éventuel effondrement de celle-ci. Quelques jours après son investiture, le cabinet de Netanyahu avait adopté une série de sanctions contre l’AP, notamment la retenue de dizaines de millions de dollars sur les recettes fiscales qu’elle perçoit pour compenser les fonds qu’elle verse aux terroristes condamnés et à leurs familles.

Ces mesures ont été prises en réponse a la campagne menée avec succès par les Palestiniens à l’Assemblée générale des Nations unies, demandant à la Cour internationale de justice de se prononcer sur la conduite d’Israël dans les territoires.

Toujours selon la Treizième chaîne, Sullivan aurait également pressé les responsables israéliens qu’il a rencontrés d’envisager l’assouplissement de certaines des sanctions imposées à l’AP, soulignant que le calme sur ce front permettrait aux États-Unis et à Israël de se concentrer davantage sur la question qui préoccupe le plus Jérusalem, à savoir l’Iran.

Le compte rendu de la Maison Blanche sur les réunions de Sullivan mentionne qu’il a « insisté sur le fait que l’administration continuera à soutenir la solution à deux États et découragera les politiques qui mettent en danger sa viabilité. Sullivan a rappelé qu’il était urgent d’éviter toute mesure unilatérale, quelle que soit la partie concernée, susceptible d’attiser les tensions sur le terrain, en accordant une attention particulière au maintien du statu quo historique en ce qui concerne les lieux saints de Jérusalem. »

« Dans chacune de ses rencontres, Sullivan a rappelé que le partenariat de longue date des États-Unis avec Israël, qui célèbre cette année son 75e anniversaire, est fondé sur des intérêts mutuels et des valeurs démocratiques », ajoute la Maison Blanche.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le conseiller américain à la sécurité nationale, Jake Sullivan, assis à Jérusalem avec d’autres responsables israéliens et américains, le 19 janvier 2023. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

Après avoir rencontré Netanyahu et d’autres hauts responsables israéliens, Jake Sullivan s’est rendu à Ramallah pour rencontrer le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas.

Le dirigeant palestinien a exhorté les États-Unis « à intervenir pour mettre un terme aux mesures extrémistes et au programme raciste du gouvernement israélien d’extrême droite avant qu’il ne soit trop tard », a indiqué l’agence de presse officielle de l’AP, Wafa.

Le président de l’Autorité palestinienne a par ailleurs exhorté Sullivan à donner suite aux mesures promises par l’administration Biden pour préserver les perspectives d’une solution à deux États, dont la réouverture du consulat américain à Jérusalem et de la mission diplomatique de l’OLP à Washington, tous deux fermés par l’ancien président américain Donald Trump.

Les responsables palestiniens se plaignent depuis longtemps de la politique de l’administration Biden à l’égard d’Israël, soulignant la nécessité de redoubler de pression sur Jérusalem et de redynamiser les négociations en vue d’une solution à deux États. Les États-Unis, pour leur part, ont fait valoir que les conditions ne sont pas propices à une initiative aux enjeux aussi importants et qu’ils se concentreront plutôt sur des mesures plus modestes visant à jeter les bases de négociations lorsque les parties seront prêtes.

La Maison Blanche a déclaré que lors de sa rencontre avec Abbas, Sullivan a « réaffirmé le souhait de l’administration américaine de renforcer l’engagement avec l’Autorité palestinienne et d’approfondir les liens avec le peuple palestinien ».

« Il a également discuté de la nécessité pour les dirigeants palestiniens de contribuer à la désescalade des tensions en Cisjordanie et de renforcer les institutions palestiniennes », a déclaré la Maison Blanche, une critique implicite des efforts de l’AP dans ces domaines jusqu’à présent.

Sullivan doit rencontrer le président de HaMahane HaMamlahti Benny Gantz vendredi avant de rentrer aux États-Unis. Il devait initialement rencontrer le président de l’opposition, Yair Lapid, mais du a des problèmes de planning dans le bureau de ce dernier, la rencontre n’a pu avoir lieu.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.