Israël en guerre - Jour 226

Rechercher

Crime organisé : 2 tués, 4 blessés dans deux fusillades en moins d’une heure

Une victime, 16 ans, n'était apparemment pas la cible du meurtre sur la route 65 ; un père et son fils qui l'accompagnaient savaient qu'ils étaient pourchassés

Une voiture dans laquelle une personne a été tuée et trois autres grièvement blessées dans un meurtre présumé du crime organisé sur la route 65, le 16 août 2023. (Crédit : Police israélienne)
Une voiture dans laquelle une personne a été tuée et trois autres grièvement blessées dans un meurtre présumé du crime organisé sur la route 65, le 16 août 2023. (Crédit : Police israélienne)

Mercredi, des fusillades survenues à moins d’une heure d’intervalle ont coûté la vie à deux personnes et en ont blessé quatre autres, avec des blessures allant de graves à modérées.

La police israélienne estime que les deux incidents sont liés au crime organisé.

Le premier incident a eu lieu sur la route 65, dans le nord, près du kibboutz Gan Shmuel. Là, un homme armé à moto s’est arrêté à proximité d’une voiture qui comptait quatre personnes à l’intérieur alors qu’elle s’approchait d’un feu de circulation et a ouvert le feu, touchant tous les occupants.

Un médecin du service d’urgence United Hatzalah conduisait à côté de la voiture et a alerté les autorités suite à la fusillade.

Les médecins ont été contraints de déclarer la mort d’un garçon de 16 ans sur place. Les trois autres hommes grièvement blessés ont été transportés d’urgence à l’hôpital Hillel Yaffa à Hadera, et des gardes ont été placés à l’extérieur de leurs chambres d’hôpital, selon Kan.

Les cibles présumées de l’attaque étaient un père et son fils, qui figurent parmi les trois blessés. Le site Ynet, citant des sources policières anonymes, les a identifiés comme étant Avi Biton, 51 ans, et son fils Yarin, 27 ans. Les deux hommes ont purgé une peine de prison pour un meurtre et sont connus de la police. La troisième personne dans la voiture était âgée de 18 ans, et n’était pas ciblée par l’attaque ; le garçon de 16 ans tué n’a pas non plus été identifié dans l’immédiat.

Tous les quatre seraient des résidents d’Or Akiva près de Haïfa. Le journal Walla a rapporté que les Biton avaient récemment été avertis par la police qu’ils étaient recherchés par des membres du crime organisé. Selon l’article, l’un d’eux avait survécu à une autre tentative d’assassinat il y a quelques semaines.

Le chef de la police israélienne, Kobi Shabtaï, qui s’est rendu sur les lieux de la fusillade, a déclaré que les quatre personnes touchées étaient connues de la police, mais il n’en a nommé aucune. Il a noté que deux des individus dans la voiture – apparemment les Biton – avaient été libérés de prison il y a environ un an, et il a confirmé qu’il y avait eu une tentative précédente d’assassinat contre certains qui se trouvaient dans le véhicule.

Une vidéo partagée sur les réseaux sociaux à partir de la caméra du tableau de bord d’un autre véhicule a capturé le moment où le tireur s’est approché de la voiture ciblée et a ouvert le feu, alors même qu’il y avait plusieurs autres véhicules dans la zone. La voiture ciblée peut être vue tentant d’échapper aux coups de feu en changeant de voie, avant de s’arrêter soudainement, alors que le tireur s’éloigne.

Moins d’une heure plus tôt, un habitant de Petah Kiva âgé de 21 ans avait été abattu dans la ville arabe de Jaljulia, dans le centre du pays. Un habitant de Jaljulia, 15 ans, qui se trouvait avec lui a également été touché et a été modérément blessé.

L’homme plus âgé a été emmené à l’hôpital de Belinson où sa mort a été prononcée. L’adolescent a été emmené à l’hôpital Meir de Kfar Saba.

Les deux jeunes hommes se trouvaient dans une voiture et quittaient un parking quand un autre véhicule est arrivé et que des assaillants ont ouvert le feu sur eux, selon la presse. Ils sont tous les deux sortis du véhicule dans le but de s’échapper mais ont été visés alors qu’ils s’enfuyaient.

Le chef de la police israélienne Kobi Shabtai, à droite, sur les lieux d’une fusillade présumée du crime organisé sur la route 65, le 16 août 2023. (Crédit : Police israélienne)

L’homme décédé était également connu de la police, a rapporté Kan.

Une vague de crimes violents touche le pays depuis plusieurs années, résultat d’une lutte entre groupes du crime organisé. La communauté arabe est particulièrement touchée.

Tôt mercredi, un homme de 50 ans a lui aussi été abattu à l’entrée de son domicile à Jisr az-Zarqa, le 146e homicide cette année dans la communauté arabe, soit plus du double du bilan à cette époque l’année dernière.

Les membres de la précédente coalition gouvernementale – qui comprenait un parti arabe pour la première fois dans l’histoire d’Israël – affirment que les mesures qu’ils ont prises pour s’attaquer aux causes profondes de ces crimes ont entraîné une baisse rare, bien que marginale, de ces meurtres.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.