Israël en guerre - Jour 148

Rechercher

Crime organisé : un jeune homme de Ramle assassiné dans son lit

Idris Akasheh a été abattu de 7 balles ; la police pense que l'attaque pourrait être une vengeance après l'assassinat en janvier d'un membre de la famille criminelle Jarushi

Illustration : Le poste de police de Ramle sur une photo non datée publiée par la police israélienne le 3 juillet 2022. (Crédit: Police israélienne)
Illustration : Le poste de police de Ramle sur une photo non datée publiée par la police israélienne le 3 juillet 2022. (Crédit: Police israélienne)

Un homme de Ramle a été abattu par des assaillants qui ont fait irruption chez lui aux premières heures de la matinée de mercredi. La police pense qu’il s’agit d’une opération de vengeance après le meurtre, en janvier, d’un membre de la famille criminelle Jarushi.

Selon les médias israéliens, Idris Akasheh, 19 ans, a été la cible de sept balles dans son lit, et a réussi à crier à sa mère : « Maman, ils me tirent dessus ! »

Après la fuite des assaillants, Akasheh, blessé a été conduit au centre hospitalier Yitzhak Shamir, où son décès a été prononcé, selon la police.

Aucune arrestation n’a été effectuée.

Le meurtre de cette nuit est le quatrième meurtre dans la communauté arabe au cours des 72 dernières heures.

La famille Akasheh réside dans le quartier de Juarish à Ramle, où un conflit en cours entre les familles criminelles Jarushi et Karaja a, jusqu’à présent, fait des dizaines de victimes.

Le père d’Akasheh, Jibril, a été tué dans une fusillade entre gangs près de la ville centrale de Lod en 2020.

Capture d’écran de la vidéo de la scène où un homme a été retrouvé mort près de la Route 85, le 27 février 2023. (Credit : La Treizième chaîne)

Dimanche, deux résidents de la ville arabe de Dir Al Assad ont été tués dans un incident qui serait attribué à une querelle en cours dans le monde criminel.

Lundi, un homme a été retrouvé mort près d’une route dans le nord du pays, apparemment blessé par balle, dans ce que la police soupçonne être un meurtre de vengeance pour un double meurtre dans la région la veille, alors que des familles criminelles rivales se disputent.

Selon le groupe de campagne anti-violence Abraham Initiatives, 27 Arabes ont été tués par la violence et le crime depuis le début de l’année. Parmi eux, 25 étaient des citoyens israéliens et deux des Palestiniens de Jérusalem-Est ou de Cisjordanie. Ce chiffre inclut un homme qui a été blessé l’année dernière mais qui a succombé à ses blessures en 2023.

Les communautés arabes ont connu une vague croissante de violence ces dernières années. Beaucoup accusent la police, qui, selon eux, n’a pas réussi à sévir contre les puissantes organisations criminelles et ignore largement la violence, qui comprend des querelles familiales, des guerres de territoire mafieuses et des violences contre les femmes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.