Israël en guerre - Jour 254

Rechercher

Crispation au Brésil après des propos israéliens sur une opération anti-terroriste

Au-delà du communiqué du Mossad, des déclarations de l'ambassadeur d'Israël au Brésil sur la présence du Hezbollah dans le pays sont également mal passées

Façade du siège de la police fédérale brésilienne à Brasilia, prise le 26 avril 2023. (Crédit : CARL DE SOUZA / AFP)
Façade du siège de la police fédérale brésilienne à Brasilia, prise le 26 avril 2023. (Crédit : CARL DE SOUZA / AFP)

Le Brésil a exprimé jeudi son mécontentement après des déclarations israéliennes sur une opération menée par la police brésilienne pour déjouer de présumés projets d' »attaques terroristes », qui ont abouti à deux arrestations.

Ce sont des propos du Mossad et de l’ambassadeur d’Israël à Brasilia qui ont crispé les autorités brésiliennes, au lendemain de l’arrestation de deux personnes soupçonnées de préparer de telles attaques.

Mercredi, la Police fédérale brésilienne (PF) avait annoncé avoir réalisé cette double arrestation à Sao Paulo pour « interrompre des préparatifs de terrorisme », sans préciser les cibles éventuelles ni un quelconque lien avec un groupe étranger.

Mais dans la foulée le Mossad a déclaré dans un communiqué avoir « collaboré avec les autorités brésiliennes pour déjouer un attentat au Brésil, planifié » par le Hezbollah, « dirigé et financé par le régime iranien ». Les renseignements israéliens évoquaient « des cibles juives et israéliennes au Brésil ».

Jeudi, le ministre brésilien de la Justice, Flavio Dino, a haussé le ton sur X (anciennement Twitter), affirmant qu' »aucun membre d’un gouvernement étranger ne peut prétendre anticiper le résultat d’une enquête de la Police fédérale encore en cours ».

« Nous rejetons l’idée qu’une autorité étrangère puisse imaginer diriger les organes policiers brésiliens, ou utiliser des enquêtes dont nous sommes responsables à des fins de propagande de leurs intérêts politiques », a insisté ce ministre-clef du gouvernement du président de gauche Luiz Inacio Lula da Silva.

Des combattants du Hezbollah tenant les drapeaux de leur groupe alors qu’ils défilent lors d’un rassemblement pour marquer le Jour de Jérusalem dans la banlieue sud de Beyrouth, au Liban, le 14 avril 2023. (Crédit : Hussein Malla/AP)

La police fédérale a dit à son tour jeudi « rejeter les déclarations d’autorités étrangères au sujet de l’opération » policière qui a mené aux arrestations et à des perquisitions dans trois Etats.

« De tels propos violent les bonnes pratiques de la coopération internationale et peuvent porter préjudice à d’autres opérations de ce type à l’avenir », a averti la PF dans un communiqué.

Selon plusieurs médias brésiliens, l’un des individus ciblés par un mandat de perquisition a admis devant les policiers qu’il avait été recruté par un groupe lié au Hezbollah.

Au-delà du communiqué du Mossad, des déclarations de l’ambassadeur d’Israël au Brésil sont également mal passées.

Ce dernier a affirmé au quotidien O Globo que « si le Hezbollah a choisi le Brésil, c’est qu’il y a des gens qui les aident ».

Le directeur de la PF, Andrei Passos Rodrigues, a exprimé au site d’informations G1 son « profond malaise » face à ces propos, qui l’ont « surpris négativement ».

Face au conflit entre Israël et le Hamas déclenché par l’attaque du groupe islamiste le 7 octobre, le président Lula a condamné les « attaques terroristes perpétrées par le Hamas » en Israël, tout en affirmant que les représailles israéliennes ne justifiaient pas la mort « d’innocents » à Gaza.

Jeudi, Celso Amorim, proche conseiller de Lula qui représentait le Brésil à une conférence humanitaire sur Gaza à Paris, s’est déclaré en faveur d’un « cessez-le-feu », estimant que la mort de milliers d’enfants palestiniens dans des bombardements israéliens fait penser à « un génocide ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.