Rechercher

Daburiyya : Un ado de 15 ans modérément blessé en jouant avec une arme à feu

Deux autres jeunes ont été arrêtés en lien avec cet incident survenu dans cette ville du nord d'Israël ; l'adolescent a été emmené à l'hôpital, blessé aux jambes

Une vue du village arabe de Daburiyya de nuit depuis le mont Tabor, dans le nord d'Israël, le 27 juillet 2019. (Crédit : Mila Aviv/Flash90)
Une vue du village arabe de Daburiyya de nuit depuis le mont Tabor, dans le nord d'Israël, le 27 juillet 2019. (Crédit : Mila Aviv/Flash90)

Un adolescent de 15 ans a été modérément blessé par une arme à feu dans la soirée de vendredi. La police soupçonne que le coup serait parti alors que des jeunes jouaient avec l’arme.

L’incident est survenu dans la ville arabe de Daburiyya, dans le nord de l’État juif.

Le jeune a été soigné sur les lieux de l’incident, blessé aux jambes, avant d’être évacué vers un hôpital.

La police a expliqué avoir ouvert une enquête et que deux autres jeunes avaient été placés en détention, soupçonnés d’avoir pris part au jeu.

Cette déclaration des forces de l’ordre n’a pas précisé les charges qui pourraient être retenues contre les deux adolescents qui devaient comparaître, samedi, lors d’une audience de mise en détention.

Les forces de l’ordre n’ont pas précisé si l’arme à feu était légale. Selon un rapport de la Knesset de 2020, environ 400 000 armes illégales circulent en Israël, la majorité d’entre elles dans les communautés arabes.

L’incident de vendredi est survenu dans un contexte de violences croissantes dans les communautés arabes au sein de l’État juif, avec des assassinats commis par des gangs du crime organisé en plein jour, des coups de feu prenant pour cibles les habitations des maires locaux et des milliers d’armes illégales facilement accessibles.

Un Arabe israélien a été abattu vendredi par un homme qui se trouvait au volant d’un véhicule à Deir Hanna, dans le nord de l’État juif.

Selon l’organisation à but non-lucratif Abraham Initiatives, Jihad Hammoud a été le 99è Arabe et le 84è citoyen arabe israélien à être tué dans le pays dans le cadre d’un crime violent depuis le début de l’année 2021 .

Jihad Hammoud, qui a été tué à Deir Hanna le 14 octobre 2021. (Courtoisie)

Parmi les 99 incidents enregistrés, le groupe note 82 morts violentes par arme à feu. 48 ont concerné le meurtre d’une personne âgée de moins de 30 ans et 86 victimes ont été des hommes.Les chiffres exacts sont quelque peu contestés par divers médias.

L’année dernière, 96 Arabes israéliens avaient été tués lors de violences communautaires, selon le groupe Abraham Initiatives.

Les responsables gouvernementaux et les experts de la société civile disent que les violences au sein de la communauté arabe sont le fruit de décennies de négligence la part de l’État israélien.

Plus de la moitié des Arabes israéliens vivent sous le seuil de pauvreté. Leurs villes et leurs villages présentent souvent des infrastructures croulantes, des services publics médiocres et peu de perspectives d’emploi – ce qui amène certains jeunes à collaborer avec le crime organisé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...