David Bitan : Netanyahu me nommera à la place d’Erdan pour freiner les enquêtes
Rechercher

David Bitan : Netanyahu me nommera à la place d’Erdan pour freiner les enquêtes

Des partenaires du député du Likud auraient déclaré que le chef de police Roni Alsheich serait remplacé par quelqu'un de plus "arrangeant" pour le Premier ministre

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à gauche, et David Bitan partageant un toast lors d'une réunion de faction du Likoud le 27 février 2017. (Yonatan Sindel / Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à gauche, et David Bitan partageant un toast lors d'une réunion de faction du Likoud le 27 février 2017. (Yonatan Sindel / Flash90)

Un élu de haut rang, fidèle au Premier ministre Benjamin Netanyahu, aurait été enregistré par la police disant que le premier ministre avait promis de le nommer ministre de la Sécurité intérieure, l’objectif étant de remplacer le commissaire de police Roni Alsheich, qui supervise plusieurs enquêtes très médiatisées sur la corruption contre Netanyahu.

Au cours d’une enquête policière secrète contre le membre de la Knesset David Bitan, qui était alors chef de la coalition, le législateur a été enregistré disant : « Netanyahu s’est arrangé avec moi pour que je devienne ministre de la Sécurité intérieure. Il a peur des médias, mais [le rendez-vous] est convenu », a rapporté Hadashot TV lundi.

Bitan aurait tenu ces propos lors d’une conversation avec Moshe Yosef, son ami proche, qui deviendra plus tard témoin à charge et témoignera contre lui dans une affaire de corruption.

Bitan a démissionné en décembre en tant que chef de la coalition, après qu’il a été soupçonné d’avoir reçu des pots-de-vin alors qu’il était maire adjoint de Rishon Lezion, en même temps que membre de la Knesset.

Des amis et des partenaires de Bitan auraient également été enregistrés, discutant du plan inachevé de destitution du ministre de la Sécurité intérieure Gilad Erdan, disant que Bitan nommerait un commissaire de police plus « arrangeant » pour Netanyahu que le chef sortant Alsheich.

Le commissaire de police Roni Alsheich prend la parole lors d’une conférence de presse au siège de la police à Jérusalem, le 17 avril 2018. (Yonatan Sindel / Flash90

« Immédiatement après sa nomination, Bitan se débarrassera de Roni Alsheich », ont déclaré les amis et sources anonymes. « Au lieu de cela, il cherchera un commissaire de police plus arrangeant, avec qui il est possible de travailler. »

Les amis ont ensuite ajouté que Bitan leur avait demandé de trouver des candidats appropriés, en mentionnant plusieurs noms, que le rapport ne détaille pas.

Ils ont été cités disant que Bitan essaierait d’entraver les enquêtes sur les affaires de corruption contre Netanyahu.

Les associés ont dit que selon ce qui était prévu, Erdan perdrait son poste de ministre de la Sécurité intérieure, mais resterait ministre des affaires stratégiques, du moins pour un certain temps.

Le ministre de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan, assiste à une commission des affaires internes à la Knesset le 2 juillet 2018. (Hadas Parush / Flash90)

« S’il parle trop, il sera expulsé du gouvernement », ont-ils dit.

Bitan a rejeté ces allégations, répondant qu' »il n’y a pas eu de conversation entre Netanyahu et moi sur la question du ministère de la Sécurité intérieure. Le bureau est dirigé par un ministre du Likud. Encore une fois, la police laisse échapper de fausses rumeurs qui n’ont rien à voir avec l’enquête en cours ».

Le bureau de Netanyahu a dit que les détails rapportés étaient « sans fondement ».

« Le premier ministre n’avait pas l’intention de le nommer ministre de la Sécurité intérieure, et il ne s’occupe pas non plus de ce qui a trait au commissaire de police. »

En février, la police a recommandé des mises en examen pour corruption contre le Premier ministre dans deux affaires de corruption.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...