Rechercher

Décès de Georges Weill, archiviste spécialiste de l’histoire des Juifs de France

Il a notamment été l’archiviste puis le conservateur de la bibliothèque de l’Alliance israélite universelle et le président d’honneur de la Société des études juives

Georges Weill en 2013. (Crédit : Claude Truong-Ngoc / Wikimedia Commons)
Georges Weill en 2013. (Crédit : Claude Truong-Ngoc / Wikimedia Commons)

L’archiviste paléographe et historien français Georges Weill, né en 1934 à Strasbourg, est décédé le 13 juin dernier à Neuilly-sur-Seine, a rapporté le Musée d’art et d’histoire du judaïsme. Il était âgé de 88 ans.

Il était une figure majeure des études juives en France. Diplômé de l’Ecole des Chartes, il avait participé à la création de la Commission française des Archives Juives avec Bernard Blumenkranz et Gérard Nahon en 1963. Il avait été l’archiviste puis le conservateur de la bibliothèque de l’Alliance israélite universelle de 1958 à 1989.

Il a aussi été archiviste du Consistoire central israélite de France (1967-1980) et président d’honneur de la Société des études juives.

Dans le cadre de ses fonctions officielles, il a été conservateur général honoraire du Patrimoine et inspecteur général des Archives de France.

Il était également l’auteur de nombreuses études sur les Juifs de France et en particulier des Juifs d’Alsace.

Ses articles et compte rendus ont été publiés notamment dans la Gazette des Archives, la Revue des études juives, la revue Archives Juives et dans des ouvrages collectifs et des actes de colloques. Il a fait partie du comité de rédaction de la revue Les Nouveaux Cahiers dans laquelle il a tenu une chronique bibliographique de 1965 à 1998. Il a classé et rédigé les inventaires d’une vingtaines de fonds d’archives en France, en Tunisie, au Maroc, en Iran et en Israël.

Georges Weill était chevalier de la Légion d’honneur (1999), chevalier du Mérite (1990) et officier des Arts et Lettres (1992).

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...