Dernier concert du maestro Zubin Mehta à la tête de l’orchestre d’Israël
Rechercher

Dernier concert du maestro Zubin Mehta à la tête de l’orchestre d’Israël

Le concert pour Piano No. 2 de Liszt et la deuxième symphonie de Mahler "Résurrection" étaient au programme dans l'auditorium Charles Bronfman de Tel Aviv

Le chef d'orchestre Zubin Mehta dirige l'orchestre philharmonique d'Israël à Tel Aviv, le 28 octobre 2007. (Crédit : Jorge Novomisky/Flash90)
Le chef d'orchestre Zubin Mehta dirige l'orchestre philharmonique d'Israël à Tel Aviv, le 28 octobre 2007. (Crédit : Jorge Novomisky/Flash90)

Le chef d’orchestre de renommée mondiale Zubin Mehta, 83 ans, a conduit dimanche à Tel Aviv son dernier concert en tant que directeur musical de l’orchestre philharmonique d’Israël, avant de prendre sa retraite après 50 ans passés à la tête de cet ensemble.

Le maestro indien, soigné pour une tumeur cancéreuse l’an dernier, s’est aidé d’une canne pour marcher et a conduit son dernier concert assis sur une estrade face à l’orchestre, devant un auditorium comble et un public conquis qui l’a gratifié d’une longue ovation.

« Ce que cet orchestre m’a donné, m’a appris, pas seulement cette génération (de musiciens), mais toutes les autres avant elle… Je ne peux pas le décrire », a déclaré Zubin Mehta, très ému, en s’adressant au public lors de l’entracte.

L’intégralité de ce dernier concert a été retransmise en direct par le site medici.tv.
“Je ne saisis pas bien ce qui se passe. J’en prendrai probablement la mesure ce soir dans mon avion pour Los Angeles, la mesure de ce que j’abandonne », a-t-il ajouté.

Le concert pour Piano No. 2 de Liszt et la deuxième symphonie de Mahler « Résurrection » étaient au programme de sa dernière prestation, dans l’auditorium Charles Bronfman de Tel Aviv.

À la fin du concert, Zubin Mehta et son épouse, présente dans l’audience, ont reçu des colliers de fleurs, allusion aux origines indiennes du chef d’orchestre.

Le maestro a aussi reçu le titre de directeur musical émérite de l’orchestre. L’Israélien Lahav Shani, âgé de 30 ans, lui succèdera à la tête de l’ensemble.

Très prudent sur le conflit israélo-palestinien, contrairement à son ami proche Daniel Barenboim qui refuse de se produire en Israël, Zubin Mehta n’en a pas moins exprimé son opposition à la politique israélienne en Cisjordanie.

Il a toutefois manifesté à maintes reprises son attachement à l’Etat hébreu, abandonnant ses obligations internationales pour rentrer s’y produire, notamment lors de la guerre des Six Jours (1967) et de la guerre du Golfe (1991).

Zubin Mehta a été nommé conseiller musical de l’orchestre philharmonique d’Israël en 1969, puis directeur artistique en 1977, un titre qui lui a été conféré à vie en 1981.

En 1999, il a participé à l’organisation du premier concert conjoint de l’orchestre philharmonique d’Israël avec un ensemble allemand, sur le site de l’ancien camp de concentration nazi de Buchenwald.

Il a « dirigé plus de 3 000 concerts avec cet ensemble extraordinaire, dont des tournées sur les cinq continents », selon sa biographie officielle.

En parallèle, M. Mehta a été directeur musical de l’orchestre philharmonique de Los Angeles de 1962 à 1978 et de l’orchestre philharmonique de New York de 1978 à 1991, et a dirigé d’autres orchestres en Autriche, en Allemagne et en Italie notamment.

Né à Bombay en 1936, M. Mehta est le fils de Mehli Mehta, qui a notamment fondé l’orchestre symphonique de cette métropole de l’ouest indien.

Il codirige avec son frère Zarin la Mehli Mehta Music Foundation à Bombay, où des enfants peuvent apprendre la musique classique occidentale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...