Des aiguilleurs du ciel saoudiens aident des Israéliens face au mauvais temps
Rechercher

Des aiguilleurs du ciel saoudiens aident des Israéliens face au mauvais temps

Un vol Israir reliant Tel-Aviv à l'Inde a dû faire un détour au-dessus de La Mecque et de Djeddah, deux mois après que Ryad a autorisé Israël à traverser son espace aérien

L'Arabie saoudite vue du ciel depuis un avion Israir, le 8 novembre 2020. (Crédit : Israir/Twitter)
L'Arabie saoudite vue du ciel depuis un avion Israir, le 8 novembre 2020. (Crédit : Israir/Twitter)

Les contrôleurs aériens saoudiens ont guidé un avion israélien à travers son espace aérien après qu’il a été forcé de changer de trajectoire en raison du mauvais temps mardi soir.

L’avion d’Israir « a été contraint de faire un détour par l’Arabie Saoudite. Le contrôle aérien saoudien a assisté l’avion pendant tout le trajet », a déclaré la compagnie aérienne en réponse à un journaliste qui a pointé le parcours inhabituel que le vol a emprunté de l’aéroport Ben Gurion vers l’Inde.

Le compte Twitter des pilotes de la compagnie aérienne a ensuite publié une photo de la ligne d’horizon saoudienne prise lors du détour, et écrit que « c’était vraiment très gentil » de la part des contrôleurs aériens saoudiens de les avoir guidés.

L’Arabie saoudite ne fait pas partie des pays qui ont normalisé leurs liens avec Israël dans le cadre des Accords d’Abraham, mais elle a décidé d’ouvrir son espace aérien à tous les vols israéliens se rendant à l’est de l’État juif.

Les compagnies aériennes israéliennes ont été fortement pénalisées dans le passé, étant obligées de faire un détour de plusieurs heures en longeant le Golfe et l’Iran pour les vols vers l’Extrême-Orient. L’année dernière, Ryad avait autorisé les vols d’Air India vers Israël à utiliser son espace aérien, mais pas les vols d’El Al sur la même route.

Emprunter l’espace aérien saoudien et bahreïni permet de réduire considérablement le temps de vol entre Tel-Aviv et les Émirats arabes unis, passant de sept heures à seulement trois heures et demie.

Le président américain Donald Trump a prédit que l’Arabie saoudite fera partie des dix autres pays qui se préparent à normaliser leurs relations avec Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...