Des associations juives et musulmanes françaises à la rencontre des SDF
Rechercher

Des associations juives et musulmanes françaises à la rencontre des SDF

"Au nom de valeurs communes, on peut [donner] à la société et aux plus démunis, cela fait partie de l’ADN des juifs et des musulmans," a déclaré Salma Hathroubi

Samia Hathroubi, recevant ici un premier prix de Twitter, est la responsable de l'antenne locale de la Fédération pour la compréhension ethnique (FFEU)
Samia Hathroubi, recevant ici un premier prix de Twitter, est la responsable de l'antenne locale de la Fédération pour la compréhension ethnique (FFEU)

Le groupe Coexister Montreuil a distribué des repas concoctés par une association, Sadaqa-Tsedaka, regroupant de jeunes musulmans de l’association Sevran Hozés, et de jeunes juifs faisant partie de la jeunesse du Mouvement libéral juif, rapporte le Parisien.

La rencontre a été organisée dimanche 26 février par la Foundation for ethnic understanding dirigée par le rabbin Marc Schneier et Russell Simmons, « un magnat légendaire du rap game américain (…) le créateur du label Def Jam, » note Clique.tv

« L’objectif, c’est de montrer que c’est facile de briser les barrières entre les uns et les autres. Nous voulons déconstruire l’idée que juifs et musulmans sont des ennemis irréductibles, » explique au quotidien Salma Hathroubi, ancienne professeur en Seine-Saint Denis, et responsable européenne de l’association qui explique qu’au « nom de valeurs communes, on peut [donner] à la société et aux plus démunis, cela fait partie de l’ADN des juifs et des musulmans. »

Rendez-vous a été pris fin mars pour la visite d’une synagogue, puis un mois plus tard, pour la viste d’une mosquée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...