Des centaines de dindes meurent étouffées dans un feu à la frontière avec Gaza
Rechercher

Des centaines de dindes meurent étouffées dans un feu à la frontière avec Gaza

Le feu qui s'est déclaré à proximité du Kibbutz Ein Hashlosha aurait apparemment été allumé par un ballon lancé depuis l'enclave palestinienne

Vue d'un incendie dans une réserve naturelle causée par des cerfs-volants lancés par des manifestants palestiniens depuis la frontière avec la bande de Gaza, le 5 juin 2018 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Vue d'un incendie dans une réserve naturelle causée par des cerfs-volants lancés par des manifestants palestiniens depuis la frontière avec la bande de Gaza, le 5 juin 2018 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Des centaines de dindes d’un élevage situé dans un kibboutz israélien à proximité de la frontière avec Gaza sont mortes suite aux inhalations de la fumée dégagée par un incendie allumé par un ballon chargé de combustible qui avait été lancé depuis le territoire palestinien, dimanche.

La mort de ces dindes, dans le kibboutz Ein Hashlosha, dans la région d’Eshkol, est le plus récent dommage causé à l’agriculture par les ballons et les cerfs-volants incendiaires lancés depuis Gaza.

Les autorités ont fait savoir dimanche qu’elles avaient compté environ 20 feux de broussailles pendant la journée autour de la frontière avec Gaza, initiés par des ballons incendiaires lancés depuis l’enclave côtière. Un nombre similaire d’incendies s’étaient déclarés la veille.

Israël s’efforce de trouver un moyen de déjouer ces attaques et l’armée a récemment renforcé les frappes aériennes à l’encontre des Gazaouis liés au phénomène des lancers de dispositifs transportant des combustibles et des explosifs.

Ces derniers jours, les militaires ont procédé à des tirs d’avertissement vers des groupes responsables de l’envoi de cerfs-volants et de ballons incendiaires qui ont d’ores et déjà anéanti des milliers d’hectares de terres agricoles, de forêts et de parcs et qui ont causé des millions de shekels de dégâts.

Les forces aériennes ont attaqué dimanche soir trois cibles liées à un groupe de Palestiniens qui avait lancé des ballons vers le sud d’Israël.

Ces frappes, qui n’ont pas fait de victimes, ont eu lieu alors que de multiples ballons transportant de petits dispositifs explosifs ont atterri dans le sud d’Israël et que d’autres, auxquels du matériel combustible avait été attaché, ont mis le feu à de vastes pans de terre dans le secteur.

L’armée a déclaré qu’elle avait d’abord procédé à un tir d’avertissement à proximité des Palestiniens qui lançaient les ballons vers l’Etat juif. Approximativement une demi-heure plus tard, les militaires israéliens ont fait savoir qu’ils avaient mené une seconde série de frappes en touchant la tente où le groupe opérait et une voiture qui avait amené les gens dans la zone.

L’attaque de l’armée israélienne, dimanche soir, était la troisième de la journée.

Un avion israélien avait également pris pour cible un groupe de Palestiniens qui avaient envoyé des ballons incendiaires dans le sud d’Israël depuis la bande de Gaza, à proximité de la ville de Khan Younis.

Quelques heures avant l’aube, dimanche, l’aviation avait bombardé un véhicule qui, selon l’armée, appartenait à l’un des responsables des équipes d’attaques aux ballons et au cerfs-volants, frappant la voiture alors qu’elle était vide, en mesure d’avertissement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...