Des centres commerciaux réouvrent malgré les restrictions sanitaires
Rechercher

Des centres commerciaux réouvrent malgré les restrictions sanitaires

Les directeurs de centres commerciaux se sont plaints de discrimination car de nombreux autres magasins et sites commerciaux ont été autorisés à reprendre leurs activités

Le centre commercial Ayalon de Ramat Gan à sa réouverture, le 20 novembre 2020. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Le centre commercial Ayalon de Ramat Gan à sa réouverture, le 20 novembre 2020. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Sept centres commerciaux à travers Israël ont ouvert vendredi matin au mépris des restrictions sanitaires, mettant à exécution leur menace de la veille.

Des centres commerciaux appartenant aux groupes Azrieli et Ofer ont ouvert à notamment à Petah Tikva, Ramat Gan, Beer Sheva, Modi’in.

Les centres commerciaux sont fermés depuis la mi-septembre en raison du confinement national. Les magasins ayant pignon sur rue ont récemment été autorisés à rouvrir, avec un plafond sur le nombre de clients, qui a été porté de quatre à dix mercredi.

Mardi, des centres commerciaux en plein air ont également rouvert dans tout le pays, ce qui a provoqué la colère des directeurs de centres commerciaux couverts et des plaintes pour discrimination.

Vendredi, des dizaines de magasins ont rouvert dans les centres commerciaux. Les centres commerciaux ont souligné qu’ils prenaient toutes les précautions nécessaires lors de l’ouverture, qu’ils limitaient la surpopulation et suivaient toutes les directives sanitaires en vigueur ailleurs.

Cette décision intervient après que le projet pilote de réouverture des centres commerciaux a échoué ces derniers jours, apparemment en raison de désaccords entre les ministères sur la manière dont il serait géré.

Selon la Douzième chaîne, les groupes de centres commerciaux ont présenté cette décision comme le résultat de la pression exercée par les magasins, mais ceux-ci ont déclaré que ce sont les centres commerciaux qui ont poussé à la réouverture, en leur promettant de couvrir les amendes éventuelles.

Le centre commercial Ayalon de Ramat Gan à sa réouverture, le 20 novembre 2020. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Selon le site d’information Walla, le public ne s’est pas précipité vers les magasins ouverts illégalement vendredi, et le trafic a été relativement faible. Le rapport indique que la police a commencé à prendre des mesures de répression contre les sites qui ont ouvert en violation des règles sanitaires.

Vendredi, les propriétaires de stands du marché Carmel de Tel Aviv ont également organisé une manifestation pour protester contre l’interdiction d’ouvrir, alors que de nombreux magasins et centres commerciaux reprennent leurs activités.

Jeudi, le ministre adjoint de la santé, Yoav Kisch, a déclaré qu’il était de plus en plus préoccupé par la nécessité d’un éventuel troisième confinement national en Israël pour contenir le coronavirus, mettant en garde contre un nouvel assouplissement des restrictions avant une nouvelle baisse des infections.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...