Des jeunes Israéliens brûlent des pneus et bloquent une route pour Amona
Rechercher

Des jeunes Israéliens brûlent des pneus et bloquent une route pour Amona

Après la manifestation contre le démantèlement de l’avant-poste de Cisjordanie, la police a arrêté 2 individus et rouvert la route 60

Les habitants de Givat Amal brûlent des pneus, le 29 décembre 2014. Illustration. (Crédit : Amir Levi/Flash90)
Les habitants de Givat Amal brûlent des pneus, le 29 décembre 2014. Illustration. (Crédit : Amir Levi/Flash90)

Des dizaines de jeunes israéliens ont brûlé des pneus et bloqué une route importante de Cisjordanie mercredi, pour protester contre le démantèlement prévu d’un avant-poste illégal.

Il s’agit des premiers signes de violence, alors que la police se prépare à ce qui pourrait être une confrontation violente à la fin du mois.

Deux personnes ont été arrêtées pour trouble à l’ordre public pendant la manifestation de soutien à l’avant-poste d’Amona, qui a eu lieu sur la route 60, près de l’implantation d’Ofra.

Selon la police, plusieurs dizaines d’Israéliens ont barricadé la route avec des pierres et des pneus en flammes.

Les autres manifestants se sont dispersés quand les policiers sont arrivés, a déclaré la police, et la route a été rapidement dégagée et rouverte à la circulation.

« La zone est maintenant calme », a déclaré la police.

L’avant-poste d’Amona doit être évacué avant le 25 décembre, selon un jugement de la Haute cour, qui a estimé qu’il avait été construit sur des terrains palestiniens privés. Les députés de droite essaient actuellement de trouver une solution juridique qui empêcherait le démantèlement de l’avant-poste.

Affrontements entre résidents de l'implantation et policiers dans l'avant-poste d'Amona, en 2006. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)
Affrontements entre résidents de l’implantation et policiers dans l’avant-poste d’Amona, en 2006. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)

Actuellement, les forces de sécurité israélienne se préparent à la possibilité de violents affrontements pendant la destruction des maisons de l’avant-poste.

Judah Ari Gross a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...