Des Juifs exhortent l’administration Trump à relever les quotas de réfugiés
Rechercher

Des Juifs exhortent l’administration Trump à relever les quotas de réfugiés

"Nos familles, voisins ou des communauté ont été confrontés à un monde insensible et peu accueillant, avec des conséquences fatales", disent des organismes dans une lettre à Pompeo

Des réfugiés, des avocats et des chefs religieux rassemblés devant la Maison Blanche pour appeler à la protection des réfugiés lors de la journée internationale des réfugiés, le 20 juin 2017. (Crédit : HIAS via JTA)
Des réfugiés, des avocats et des chefs religieux rassemblés devant la Maison Blanche pour appeler à la protection des réfugiés lors de la journée internationale des réfugiés, le 20 juin 2017. (Crédit : HIAS via JTA)

Quelque 167 organisations juives nationales, étatiques et locales, y compris les principaux organismes qui chapeautent les courants orthodoxe, conservative et réformé, ont demandé au gouvernement américain d’atteindre l’objectif fixé cette année en matière d’admission des réfugiés.

Le quota pour l’exercice 2019 est de 30 000, un chiffre historiquement bas.

Une lettre signée par les organisations a été remise au secrétaire d’État Mike Pompeo mercredi.

Les signataires traversent l’éventail religieux et politique de la communauté juive américaine, y compris les principaux groupes de coordination orthodoxes, dont Orthodox Union et Agudath Israel of America, la Conservative Judaism’s Rabbinical Assembly, et Reform Judaism’s Central Conference of American Rabbis et Union for Reform Judaism.

Parmi les autres signataires de premier plan figurent les Fédérations juives d’Amérique du Nord, J Street, le Jewish Council for Public Affairs, la HIAS [Société d’aide aux immigrants juifs], B’nai B’rith International et American Jewish World Service.

Des manifestants défilent sur Pennsylvania Avenue à Washington, DC le 4 février 2017 contre l’interdiction faite par le président américain Donald Trump aux réfugiés d’entrer aux États-Unis. (AFP Photo/Molly Riley)

« Les États-Unis se sont historiquement distingués comme une lueur d’espoir et un refuge sûr pour ceux qui en ont le plus besoin », indique la lettre, notant que la population mondiale de réfugiés a atteint un record de 25,9 millions en 2018.

Elle souligne que pendant près de 40 ans, l’objectif d’admission des réfugiés a été en moyenne de 95 000 par année, et que le nombre réel d’admissions a été d’environ 80 000. L’administration Trump a fixé le plafond de 30 000 pour 2019.

« Ramener à zéro le nombre de réfugiés aux États-Unis au cours de l’année fiscale 2020 réduirait à néant le programme de réinstallation des réfugiés, violerait nos valeurs en tant que Juifs et Américains et nierait la promesse des États-Unis en termes de liberté et de possibilités » ajoute la lettre, demandant que l’objectif précédent de 95 000 réfugiés soit rétabli.

« Ces mesures – tourner le dos aux personnes qui fuient pour sauver leur vie – défient la fière promesse inscrite de manière indélébile sur la Statut de la Liberté. En tant que Juifs, nous ne savons que trop bien ce qui arrive quand les gens qui fuient pour sauver leur vie n’ont nulle part où aller. Nos parents ou nos grands-parents, nos voisins ou des membres de la communauté ont déjà été confrontés à un monde tout aussi cruel et peu accueillant, avec des conséquences fatales. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...