Rechercher

Des militants spécialement autorisés à entrer au tombeau de Joseph

Des visiteurs ont nettoyé le site qui se trouve dans la ville de Naplouse, en Cisjordanie, en amont de la commémoration annuelle qui devrait attirer des milliers de personnes

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Un groupe de militants religieux a été spécialement autorisé à visiter le tombeau de Joseph situé dans la ville de Naplouse, en Cisjordanie, dans la soirée de mercredi pour nettoyer et préparer le site en vue d’un important rassemblement prévu à la fin du mois célébrant l’anniversaire de la mort de ce personnage biblique.

Parmi les personnalités présentes, le directeur du Conseil régional de Samarie Yossi Dagan et le rabbin controversé du Conseil Elyakim Levanon.

Entre autres rénovations effectuées par les visiteurs, l’installation d’une pelouse synthétique dans le lieu saint.

L’anniversaire de la mort de Joseph est traditionnellement fêté le 41ème jour du Omer — la période de sept semaines entre les festivals de Pessah et de Shavouot — qui tombe cette année le 22 mai. Le Conseil régional de Samarie a fait savoir qu’il attendait des milliers de personnes à cette occasion.

Des Juifs en prière sur le tombeau de Joseph dans la ville de Naplouse en Cisjordanie tandis que les soldats de Tsahal montent la garde (Crédit : Abir Sultan / Flash90)
Des Juifs en prière sur le tombeau de Joseph dans la ville de Naplouse en Cisjordanie tandis que les soldats de Tsahal montent la garde (Crédit : Abir Sultan / Flash90)

Le tombeau de Joseph se situe dans la zone A de la Cisjordanie placée sous contrôle complet de l’Autorité palestinienne. L’armée israélienne interdit aux citoyens israéliens de pénétrer dans la zone A sans autorisation préalable.

Le site est vénéré par les Juifs, les chrétiens et les musulmans et a souvent été une poudrière en termes de violences sectaires. Les pèlerins juifs sont habituellement autorisés à visiter le tombeau une fois par mois en présence d’une garde lourdement armée. Durant ces visites, les Palestiniens jettent régulièrement des pierres aux militaires, qui ont également essuyé des tirs à plusieurs reprises.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...