Des œuvres d’art spoliées par les nazis estimées à 22m$ après leur restitution
Rechercher

Des œuvres d’art spoliées par les nazis estimées à 22m$ après leur restitution

Les chefs-d'œuvre de Camille Passaro et de Paul Signac ont été restitués ces deux dernières années aux héritiers de Gaston Levy, originaire de Paris, et seront vendus prochainement

La Corne d’Or de Paul Signac, 1907 (Crédit)
La Corne d’Or de Paul Signac, 1907 (Crédit)

Trois œuvres d’art néo-impressionnistes pillées par les Nazis à un collectionneur juif pendant l’occupation de la France par l’Allemagne nazie seront vendues aux enchères à Londres et devraient rapporter plus de 22 millions de dollars, a rapporté samedi The Guardian.

Les chefs-d’œuvre de Camille Passaro et de Paul Signac ont été restitués aux héritiers de Gaston Levy, originaire de Paris, durant ces deux dernières années.

Levy et sa femme Liliana ont réussi à survivre à la Seconde Guerre mondiale en fuyant en Tunisie, mais leur collection de livres et d’œuvres d’art a été volée et dispersée lors de l’occupation nazie.

Deux des peintures ont été retrouvées récemment après la guerre et exposées au musée d’Orsay à Paris. La troisième a été retrouvée dans la collection d’un marchand d’art allemand.

Thomas Boyd-Bowman de la maison d’enchères Sotheby’s a déclaré à The Guardian qu’il espérait vendre pour 12 millions d’euros la « Jeune paysanne faisant du feu, gelée blanche » de Pissarro, entre 5 et 7 millions d’euros « La Corne d’Or » de Signac et 800 000 euros « Quai de Clichy, Temps gris » de Signac.

« C’est dommage pour le musée d’Orsay de perdre ces peintures, mais c’est un bon exemple d’un pays qui agit de manière juste. C’est la bonne chose à faire », a déclaré Boyd-Bowman à The Guardian. « Le pillage et le vandalisme ne devraient pas profiter à d’autres. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...