Des perturbateurs crient “Heil Hitler” pendant une pièce sur l’Holocauste en Afrique du sud
Rechercher

Des perturbateurs crient “Heil Hitler” pendant une pièce sur l’Holocauste en Afrique du sud

Des adolescents ont perturbé une représentation dans une institution juive de Johannesburg avec des moqueries antisémites

Des élèves de l'école King David Victory Park à Johannesburg, en Afrique du sud, lors d'un événement de la Journée du souvenir de l'Holocauste en 2017. Illustration. (Crédit : capture d'écran Youtube)
Des élèves de l'école King David Victory Park à Johannesburg, en Afrique du sud, lors d'un événement de la Journée du souvenir de l'Holocauste en 2017. Illustration. (Crédit : capture d'écran Youtube)

Des adolescents perturbateurs ont interrompu la représentation d’une pièce sur la Shoah interprétée par une école juive sud-africaine en scandant : « Heil Hitler ! » et autres slogans antisémites.

Les enfants du collège de l’école King David Victory Park étaient en train de jouer « L’homme en pyjama rayé », le 18 mai, dans le cadre d’un festival regroupant des pièces en un acte au Waterstone College, une école privée de Johannesburg.

Alors qu’ils interprétaient l’histoire d’un garçon juif qui a péri dans un camp de concentration, des adolescents d’une autre collège présents dans le public ont commencé à lancer des moqueries.

« Ils chantaient ‘Heil Hitler, Heil Hitler’. J’ai été choquée et dégoûtée. Je ne pouvais pas croire à ce que j’étais en train d’entendre », a dit Alic Gluch, 14 ans, élève à King David student, au South African Jewish Report.

Les adolescents ont continué à prendre à partie les élèves juifs, leurs professeurs et leurs parents alors qu’ils s’étaient réfugiés dans les vestiaires pour quitter la salle prématurément.

Des témoins ont fait savoir que les adolescents à la tête des perturbations étaient des élèves du lycée Edenvale High, qui participait également au festival.

Renos Spanoudes, qui dirige le département de la comédie ainsi que les arts et la culture à King David, a indiqué dans un message sur WhatsApp qu’un professeur d’Edenvale High avait minimisé la gravité de l’incident, tandis que certains des élèves du même établissement ont fait savoir qu’ils étaient « vraiment, vraiment désolés ».

Wendy Kahn, directrice principale du Conseil des représentants juif sud-africain, a expliqué que son association voulait rencontrer le proviseur du lycée Edenvale High pour « gérer ce problème et déterminer une façon constructive d’aller de l’avant ».

« De temps en temps, des incidents antisémites de cette nature arrivent durant des événements inter-écoles, dans les arènes culturelles et sportives », a-t-elle déclaré au Jewish Report. « Nous nous sommes dans le passé impliqués dans la gestion de ces incidents. Nous ne pensons pas que ce soit l’indication d’une recrudescence de l’antisémitisme. »

Le principal du lycée Edenvale High n’a pas répondu aux requêtes de commentaires du Jewish Report.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...