Rechercher

Des rouleaux de Torah sauvés du nazisme reviennent en Alsace après 77 ans

Les rouleaux avaient été sauvés par un jeune voisin chrétien après que les troupes nazies eurent ravagé la synagogue

La synagogue de Schirmeck. (Crédit : Ralph Hammann / Wikimedia Commons / CC BY-SA 4.0)
La synagogue de Schirmeck. (Crédit : Ralph Hammann / Wikimedia Commons / CC BY-SA 4.0)

Sauvés pendant la Seconde Guerre mondiale, et se trouvant depuis à l’étranger, des rouleaux de Torah ont été rendus à leur communauté d’origine, la synagogue de Schirmeck, dans le Bas-Rhin, ce dimanche 4 septembre lors d’une cérémonie. L’évènement entrait dans le cadre des Journées européennes de la culture juive, prévues jusqu’au 18 septembre en France et en Europe.

À partir des années 1930, les troupes nazies se sont mises à saccager les synagogues. Un jeune de Schirmeck, Ernest Bohn, chrétien, avait alors réussi à entrer dans l’édifice religieux ravagé de la ville. Il connaissait ces rouleaux jetés au sol : il avait vu son ami juif lire dessus lors de sa bar mitzvah. Il les a ainsi ramassés et les a cachés pendant toute la guerre.

À la fin de la guerre, le jeune homme, devenu instituteur et organiste (il est décédé en 2013), a confié les rouleaux à Isaac Rouche, un rabbin aumônier, natif d’Algérie qui avait servi dans l’armée française, venu à Schirmeck avec les soldats américains.

Ce rabbin a par la suite emporté le Sefer Torah partout où il a vécu, d’abord au Maroc, puis en Suisse, en France et en Israël. Les rouleaux ont été retrouvés par hasard par le trésorier de l’association des Amis de la synagogue de Schirmeck-La Broque, quand celui-ci s’est rendu en Israël à l’occasion d’un évènement pour une autre association. Alors qu’il évoquait les rouleaux disparus dans son discours, un homme est ensuite venu lui parler en l’informant que ceux-ci se trouvaient… chez lui !

Jacques Assouline, gendre du rabbin, est venu spécialement d’Israël pour les rapporter en Alsace. « C’est normal que la Torah revienne dans cette synagogue, à Schirmeck, même si elle n’est plus utilisée comme synagogue », a-t-il déclaré.

Un autre rouleau disparu dans la commune à la même époque est toujours recherché.

« Si quelqu’un arrive à nous renseigner sur cette Torah, qu’il n’hésite pas à nous contacter à Schirmeck », a expliqué un passionné du patrimoine local.

La synagogue de Schirmeck, inaugurée en 1909, fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis 1999. Elle a cessé d’être utilisée à titre religieux à la fin des années 1970. Une restauration complète des toitures et façades, incluant les vitraux, a eu lieu en 2007.

Les premiers Juifs sont arrivés dans la commune de Schirmeck et ses environs en 1860.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...