Rechercher

Des sénateurs républicains accusés d’avoir mis en danger Zelensky par leurs tweets

Un élu démocrate affirme que l'ambassadrice d'Ukraine avait demandé de ne rien partager ; Marco Rubio et Steve Daines affirmant qu'il n'ont donné "aucune information identifiante"

Marco Rubio, sénateur républicain de Floride, devant le sommet national annuel de l'Anti-Defamation League à l'hôtel Mayflower de Washington, D.C., le 9 mai 2017. (Crédit : capture d'écran)
Marco Rubio, sénateur républicain de Floride, devant le sommet national annuel de l'Anti-Defamation League à l'hôtel Mayflower de Washington, D.C., le 9 mai 2017. (Crédit : capture d'écran)

Deux sénateurs républicains ont partagé des photos du président ukrainien Volodymyr Zelensky lors d’un appel Zoom avec des membres du Congrès américain, suscitant des accusations de mise en danger de la sécurité du dirigeant ukrainien.

Au cours de la vidéoconférence de samedi, les sénateurs Marco Rubio (Floride) et Steve Daines (Montana) ont tweeté des photos de Zelensky sur leurs écrans, indiquant qu’ils étaient en cours de communication avec lui.

Ces tweets ont été critiqués par le représentant démocrate Dean Phillips du Minnesota, qui a déclaré que l’ambassadrice ukrainienne aux États-Unis avait demandé « de manière très intentionnelle » aux participants à l’appel de ne rien partager sur les réseaux sociaux pour assurer la sécurité de Zelensky.

« Une ignorance consternante et irréfléchie de la part des deux sénateurs américains », a déclaré M. Philipps.

Le représentant démocrate Jason Crow, du Colorado, a également critiqué Rubio et Daines, en tweetant que « le manque de discipline au Congrès est vraiment stupéfiant ».

« Si en temps de guerre, un leader assiégé vous demande de ne rien dire au sujet d’une réunion, vous feriez mieux de ne rien dire au sujet de la réunion », a déclaré M. Crow.

Plusieurs législateurs démocrates ont partagé des photos de l’appel une fois la réunion terminée.

Les critiques font suite à un reportage selon lequel le dirigeant ukrainien aurait survécu à au moins trois tentatives d’assassinat.

Rubio et Daines ont défendu le fait d’avoir partagé les photos lors de la conférence sur Zoom, les porte-parole des deux sénateurs ayant déclaré qu’elles ne contenaient « aucune information identifiante ».

Le sénateur républicain Steve Daines du Montana lors d’une audience de la commission bancaire du Sénat, au Capitole à Washington, le 3 mars 2022. (Crédit : Tom Williams/Pool/AP)

Lors d’une apparition dimanche dans l’émission « State of the Union » de CNN, Rubio a déclaré que l’ambassadrice ukrainiene Oksana Markarova n’avait formulé la demande que 30 minutes après le début de l’appel, alors qu’il avait déjà tweeté la photo.

« Je pense qu’elle croyait que personne n’était au courant de cet appel. Pourtant, cet appel avait été annoncé assez ouvertement », a-t-il déclaré. « Il n’y avait rien de confidentiel dans cet appel et la photo n’est qu’une photo anodine qui ressemble à toutes les autres… Il n’y avait aucun risque. »

Quelque 300 membres du Congrès et leur personnel ont pris part à l’appel Zoom qui a duré une heure et au cours duquel M. Zelensky a demandé aux États-Unis de fournir à l’Ukraine des avions de combat pour lutter contre l’invasion croissante de la Russie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...