Rechercher

Des soldats réveillent des enfants palestiniens pour les photographier

Les soldats ont déclaré qu'ils recherchaient des lanceurs de pierres ; l'armée reconnaît que l'incident était illégal et que le commandant a reçu un blâme pour ses actions

Sur cette photo publiée le 17 novembre 2021 par le groupe de défense des droits de l'homme B'Tselem, des enfants sont alignés par des soldats israéliens à Hébron pour se faire photographier. (B'Tselem)
Sur cette photo publiée le 17 novembre 2021 par le groupe de défense des droits de l'homme B'Tselem, des enfants sont alignés par des soldats israéliens à Hébron pour se faire photographier. (B'Tselem)

Un groupe israélien de défense des droits de l’homme a publié mercredi des images montrant des soldats israéliens réveillant des enfants palestiniens dans la nuit pour les photographier devant une maison de la ville de Hébron, en Cisjordanie.

Sur les images publiées par l’ONG controversée B’Tselem, on voit les soldats dire aux adultes présents dans la maison de réveiller les enfants, rassembler une dizaine d’enfants en un groupe et les prendre en photo, ce qui semble être illégal.

Certains enfants semblent être en âge d’aller à l’école maternelle, et beaucoup sont confus et effrayés après avoir été réveillés.

Les adultes protestent contre la présence de l’armée et sa décision de prendre des photos des enfants, mais finissent par se conformer aux ordres des soldats et tentent de calmer les enfants.

Le soldat fait dire aux enfants « cheese » avant de les prendre en photo avec un téléphone portable.

« Non », dit l’une des mères lorsque les enfants commencent à dire « cheese ».

« Comment réagiriez-vous si des soldats entraient dans votre maison et prenaient des photos de vos enfants ? », demande-t-elle.

L’un des soldats dans la vidéo dit qu’ils photographient les enfants « parce qu’ils jettent des pierres ici ».

« Les images de Hébron illustrent à quel point la routine de vie des Palestiniens vivant sous occupation est arbitrairement perturbée, et avec quelle facilité les soldats violent leurs droits », a déclaré B’Tselem.

« Il semble que pour l’armée, tous les Palestiniens, y compris les garçons et les filles en âge d’aller à l’école élémentaire, sont des criminels potentiels – à tout moment, on peut les réveiller la nuit, entrer dans leurs maisons et les soumettre à une parade d’identification. »

L’armée a déclaré que les soldats étaient entrés dans la maison à la suite de jets de pierres dans l’implantation juive voisine de Kiryat Arba pour identifier les lanceurs de pierres.

« Au cours de l’incident, des mineurs ont été photographiés par l’officier pour identifier les lanceurs de pierres. La conduite de cet officier n’était pas appropriée », a déclaré l’armée en reconnaissant l’acte illégal.

« L’officier a été réprimandé pour sa conduite et les procédures seront affinées au sein des forces pour éviter que des cas similaires ne se reproduisent », a déclaré l’armée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...