Rechercher

Des tempêtes secouent la région, causant coupures de courant et routes inondées

Les services météorologiques avaient annoncé d'autres inondations samedi soir sur fond de fortes précipitations, d'orages et de foudre ; un adolescent de Gaza a trouvé la mort

La foudre s'abat sur l'aéroport Ramon dans le sud d'Israël, le 27 octobre 2019. (Capture écran/Twitter/Ofer Lefler)
La foudre s'abat sur l'aéroport Ramon dans le sud d'Israël, le 27 octobre 2019. (Capture écran/Twitter/Ofer Lefler)

Le centre d’Israël a subi des coupures de courant et les routes du sud ont été inondées samedi soir alors que le pays traverse une période de fortes intempéries.

Les coupures de courant, qui auraient résulté d’un problème avec une ligne électrique, ont surtout touché Tel Aviv.

La compagnie israélienne d’Électricité a fait savoir que le courant avait été restauré après 23 heures samedi.

La région est fortement touchée par la pluie, l’orage et la foudre.

En raison des inondations causées par les fortes précipitations s’étant abattues toute la journée dans le sud d’Israël, des portions de la Route 40 près de la ville de Mitzpe Ramon ont été fermées, tout comme un segment de la Route 90 dans la vallée Arava.

Un Palestinien et son bébé abrités sous un parapluie dans la bande de Gaza, le 26 octobre 2019. (AP Photo/ Hatem Moussa)

Dans la bande de Gaza, un adolescent palestinien s’est électrocuté samedi après avoir touché un poteau électrique devant chez lui pendant les fortes pluies.

D’après les équipes de secours locales, il s’appelait Mahmoud al-Belbisi et était âgé de 16 ans.

Les autorités gazaouïes ont dit s’être préparées à des événements météorologiques semblables à un ouragan qui devaient frapper l’est de la Méditerranée samedi. Le système dépressionnaire ne s’est finalement traduit que par de fortes pluies.

L’enclave côtière, dirigée par l’organisation terroriste palestinienne du Hamas et faisant l’objet de restrictions par Israël et l’Égypte pour empêcher le trafic d’armes, disposent d’infrastructures délabrées, et ses résidents sont très vulnérables à ce type de risques.

Mort sur le coup, l’adolescent aurait touché un poteau électrique alors qu’il avait les pieds dans une flaque d’eau. Sur des photos, on peut voir des individus utiliser des cordes et des bâtons pour écarter le corps du jeune homme du poteau.

Les services météorologiques israéliens ont mis en garde contre d’autres risques d’inondations dimanche. Ils ont également annoncé des pluies et de possibles orages dans le nord et le centre dimanche.

Samedi, le festival de musique InDNegev qui se tenait dans la région d’Eshkol a pris fin deux heures plus tôt que prévu, les deux dernières représentations ont été annulées.

Ces conditions météo coïncident avec l’arrivée officielle de l’hiver en Israël, le passage à l’heure d’hiver s’étant fait dans la nuit. Elles relèvent du cyclone subtropical méditerranéen qui a d’abord frappé les côtes égyptiennes, mais qui a semblé perdre en intensité en se dirigeant vers l’est.

Les cyclones de type tropical sont un phénomène météorologique rare en Méditerranée que l’on observe à plusieurs années d’intervalle. À quelques occasions, ces tempêtes ont atteint le stade d’ouragan de catégorie 1.

Vendredi soir, le météorologue Ilanit Adler de la Douzième chaîne indiqué que les conditions météo des prochains jours seraient « dures à prévoir »

Les dirigeants de la bande de Gaza avaient déclaré l’état d’urgence jusqu’à samedi soir. Plusieurs municipalités du sud d’Israël s’étaient également préparées aux orages, notamment en ouvrant des numéros d’appel d’urgence et des centres d’accueil.

La compagnie israélienne d’Électricité a conseillé à la population de retirer des balcons et des toits tout objet qui pourrait être balayé ou endommagé par la tempête.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...