Des vols vers Israël survoleront l’espace aérien saoudien ; Ryad dément
Rechercher

Des vols vers Israël survoleront l’espace aérien saoudien ; Ryad dément

Si des sources israéliennes ont confirmé l'accord conclu pour le voyage Tel Aviv-New Delhi, Air India dit attendre toujours l'approbation réglementaire

Un Boeing de la compagnie Air India à l'aéroport de Londres, en 2005. (Crédit : domaine public)
Un Boeing de la compagnie Air India à l'aéroport de Londres, en 2005. (Crédit : domaine public)

L’Arabie saoudite aurait autorisé la mise en place d’un vol direct d’Air India reliant New Delhi à Tel Aviv et traversant son espace aérien. Cependant, un fonctionnaire saoudien a rapidement démenti l’information.

L’approbation, qui réduirait les heures de vol, serait une première et marquerait une étape importante dans les tentatives d’Israël d’approfondir ses liens avec les Etats sunnites du Golfe.

Selon le quotidien Haaretz et la chaîne Kan, citant des responsables israéliens de l’aviation, le nouveau plan de vol de la compagnie aérienne entrerait en vigueur à partir du 20 mars.

L’Autorité aéronautique d’Arabie saoudite a nié avoir jamais accordé une telle approbation, et un porte-parole d’Air India a déclaré à Reuters que la compagnie aérienne attendait toujours que le régulateur aérien indien approuve l’itinéraire.

L’information est survenue alors que le ministre indien des Affaires étrangères, Sushma Swaraj, était en visite officielle à Ryad.

À l’heure actuelle, El Al est la seule compagnie aérienne à proposer des vols directs entre Israël et l’Inde, avec un trajet Tel Aviv-Bombay. Afin d’éviter l’Arabie saoudite, qui interdit les vols en provenance et à destination d’Israël dans son espace aérien, l’avion doit faire un détour par la mer Rouge et contourner la péninsule arabique, rallongeant le vol de plus de deux heures.

Selon le quotidien économique israélien Globes, le ministère du Tourisme israélien espère qu’une approbation encouragera d’autres pays d’Extrême-Orient à proposer des vols directs – la nécessité de contourner l’Arabie saoudite les empêchaient jusqu’alors la mise en place de tels vols.

L’information a été publiée alors qu’Israël tente de normaliser ses relations avec l’Arabie saoudite et d’autres Etats du Golfe alliés aux Etats-Unis, qui ont tous un ennemi commun : l’Iran. Cependant, Ryad reste hésitant à admettre ouvertement ses contacts avec Israël.

La proposition de vol direct a été l’un des principaux sujets à l’ordre du jour lors de la visite du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu en Inde le mois dernier. S’exprimant lors d’un forum économique à Bombay, Netanyahu a déclaré que l’objectif était d’établir une « route efficace et directe » entre les deux pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...