Netanyahu : Israël souhaite créer des vols directs vers l’Inde
Rechercher

Netanyahu : Israël souhaite créer des vols directs vers l’Inde

Ryad envisagerait d'autoriser Air India à utiliser son espace aérien à destination de Tel Aviv

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son homologue indien Narendra Modi se serrent la main lors d'une conférence de presse conjointe dans la maison du président à New Delhi, en Inde, le 15 janvier 2018. (Crédit : Avi Ohayon / GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son homologue indien Narendra Modi se serrent la main lors d'une conférence de presse conjointe dans la maison du président à New Delhi, en Inde, le 15 janvier 2018. (Crédit : Avi Ohayon / GPO)

Israël cherche à créer une ligne de vols directs vers l’Inde, a déclaré jeudi le Premier ministre Benjamin Netanyahu à un groupe de chefs d’entreprises, renforçant les espoirs que les avions israéliens puissent survoler la péninsule saoudienne pour atteindre le sous-continent.

S’exprimant lors d’un forum économique à Bombay, Netanyahu a déclaré que l’objectif était d’établir une « route directe et simple » entre les pays.

Les avions israéliens doivent actuellement contourner l’Arabie saoudite pour atteindre l’Inde, ce qui représente deux heures de vol supplémentaires et des milliers de dollars de surcoûts en carburant.

Cette déclaration a eu lieu lors la dernière journée de Netanyahu en Inde, couronnant un voyage de cinq jours destiné à stimuler le commerce et mettre en évidence les liens croissants avec le pays.

Plus tôt cette semaine, Yedioth Ahronoth a annoncé qu’Air India pourrait commencer à commercialiser des vols directs entre New Delhi et Tel Aviv qui incluraient une route de navigation au-dessus de l’Arabie saoudite. Actuellement, tous les vols en partance d’Israël où à destination d’Israël – même ceux qui sont exploités par des compagnies aériennes non israéliennes – ne survolent pas les pays avec lesquels Jérusalem n’a pas de relations diplomatiques officielles.

Cependant, selon des rumeurs, Ryad pourrait être disposé à changer ses politiques pour permettre des survols israéliens, alors que les deux pays renforcent la coopération secrète contre leur ennemi commun, l’Iran.

Air India a longtemps tenté d’obtenir le consentement saoudien pour survoler son territoire à destination et en provenance d’Israël, précise le journal. Si le royaume était d’accord, la décision serait probablement présentée comme un geste d’amitié envers les Indiens et non les Israéliens, précise l’article.

Le Premier ministre indien Narendra Modi, (à droite), et le Premier ministre Benjamin Netanyahu posent pour des photographes après l’arrivée du leader israélien à l’aéroport de New Delhi le 14 janvier 2018. (PRAKASH SINGH / AFP)

Une normalisation complète des liens entre Israël et l’Arabie saoudite reste improbable tant que le conflit palestinien n’a pas été résolu. Les responsables israéliens ont refusé de commenter l’affaire, mais dans des conversations privées, des responsables de l’entourage de Netanyahu ont émis l’hypothèse que les Saoudiens seraient prêts à autoriser les survols à destination et en provenance d’Israël avant même qu’un accord de paix définitif ne soit conclu.

Plus tôt cette semaine, Israël et l’Inde ont signé un accord sur le transport aérien « concernant le coût des vols et le renforcement de la coopération bilatérale dans le développement des liaisons aériennes », en mettant l’accent sur l’ajustement des prix et des mesures de sécurité.

Netanyahu et son homologue indien, Narendra Modi, « sont convaincus que de meilleurs contacts interpersonnels tisseront des liens d’amitié plus forts entre l’Inde et Israël à l’avenir », ont déclaré les deux dirigeants dans une déclaration conjointe publiée lundi à New Delhi.

« Ils ont jugé essentiel d’améliorer la liaison entre les deux pays en signant un protocole d’accord modifiant le transport aérien afin d’élargir le champ de la coopération dans le secteur de l’aviation civile ».

Il y a une vingtaine d’années, Air India avait mis fin à ses vols directs vers Israël parce qu’ils n’étaient pas rentables. Aujourd’hui, le transporteur national israélien El Al est la seule compagnie aérienne à offrir des vols directs vers le sous-continent.

Un porte-parole d’El Al a refusé de commenter cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...