Rechercher

Deux escrimeurs israéliens en route pour les Jeux paralympiques de 2020

Matuko Rada, blessé par balle, et Linor Kelman, accidentée de la route, visent les compétitions d'escrime en fauteuil roulant des jeux paralympiques de Tokyo en 2020

Deux blessés de l’armée israélienne ont aujourd’hui en ligne de mire les jeux paralympiques de Tokyo de 2020.

Matuko et Linor sont deux anciens combattants handicapés de l’armée israélienne. Dans le cadre de leur processus de réhabilitation au sein de l’organisation des invalides de Tsahal – Beit Halochem – ils ont découvert que l’escrime pouvait constituer une voie efficace vers la guérison.

Depuis, Matuko Rada et Linor Kelman ont participé à des compétitions internationales, et s’entraînent aujourd’hui quotidiennement pour gagner la compétition d’escrime en fauteuil roulant des Jeux paralympiques de 2020 à Tokyo.

« Matuko Rada, 37 ans, a connu bien des batailles dans sa vie : sa fuite à pied d’Ethiopie au Soudan à l’âge de six ans, voyage auquel sa petite sœur n’a pas survécu, jusqu’aux terroristes qui ont tué trois de ses amis soldats de la brigade Givati, le laissant, lui, paralysé, » rapporte l’association Beit Halochem.

Linor Kelman a été victime d’un accident de la circulation: un autobus s’est écrasé contre sa voiture alors qu’elle rentrait vers sa base militaire. Elle est désormais invalide à vie. C’est sa mère qui lui enseigné le maniement de l’épée, et avec l’épée que la confiance est revenue.

Membre du Beit Halochem de Jérusalem, elle a obtenu la 6e place aux Championnats d’Europe d’escrime à Terni, en Italie.

Afin de fournir à Linor Kelman et Matuko Rada le matériel adéquat, pour financer les compétitions à l’étranger une campagne internationale de levée de fonds a été lancée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...