Rechercher

Deux Israéliens attaqués et leur voiture incendiée par des Palestiniens à Ramallah

Les forces de sécurité de l'AP ont extrait les deux hommes et les ont remis sains et saufs à la police israélienne après que la foule les a encerclés dans le centre-ville

Une foule palestinienne autour d'un véhicule incendié après que deux Israéliens sont entrés, en voiture, dans la ville de Ramallah en Cisjordanie, le 1er décembre 2021. (Crédit : ABBAS MOMANI / AFP)
Une foule palestinienne autour d'un véhicule incendié après que deux Israéliens sont entrés, en voiture, dans la ville de Ramallah en Cisjordanie, le 1er décembre 2021. (Crédit : ABBAS MOMANI / AFP)

Deux Israéliens ont été attaqués et leur voiture a été incendiée par une foule de Palestiniens après être entrés dans le centre-ville de Ramallah mercredi soir.

La raison pour laquelle les deux personnes se sont retrouvées près de la place al-Manara dans la capitale administrative de facto de l’Autorité palestinienne (AP), loin des principaux postes de contrôle menant au site, n’a pas été immédiatement élucidée.

La police a identifié l’un des Israéliens comme un résident de l’implantation de Shiloh, en Cisjordanie, et l’autre comme un habitant de la ville israélienne d’Elad, majoritairement ultra-orthodoxe. Tous deux sont membres de la communauté hassidique Breslev, selon les médias. Selon un responsable de la sécurité israélienne, les deux hommes ont déclaré qu’ils cherchaient à rejoindre Hashmonaim, une implantation située à environ une demi-heure de route à l’ouest de Ramallah.

L’un des Israéliens aurait reproché à un Arabe de leur avoir donné de mauvaises indications lorsqu’ils se sont arrêtés à une station-service près d’Eli, une implantation située au nord-est de Ramallah.

« Il nous a dit de continuer tout droit et de passer tous les ronds-points. Quelque part en chemin, j’ai réalisé que nous n’allions pas dans la bonne direction, et c’est alors que ce qui est arrivé est arrivé – des parpaings et des pierres », a-t-il déclaré, selon les informations de la Douzième chaîne.

Dans les vidéos de la scène, on peut voir une foule de Palestiniens entourer leur voiture. Les deux Israéliens n’ont pas répondu aux railleries de la foule dans la vidéo.

Une foule palestinienne autour d’un véhicule incendié après que deux Israéliens sont entrés, en voiture, dans la ville de Ramallah en Cisjordanie, le 1er décembre 2021. (Crédit : ABBAS MOMANI / AFP)

Après que leur voiture a été incendiée, les deux Israéliens ont été extraits par les forces de sécurité de l’AP. Dans le cadre de la politique de coordination de la sécurité de Ramallah, les forces de l’AP s’efforcent de prévenir les attaques terroristes palestiniennes contre les Israéliens et d’extraire les Israéliens qui se trouvent dans les zones palestiniennes de Cisjordanie.

« Les citoyens sont partis accompagnés par les forces de sécurité palestiniennes en coordination avec les forces de sécurité [israéliennes] de la région », a déclaré l’armée israélienne.

Les deux Israéliens ont ensuite été détenus pour être interrogés par la police israélienne. Ils n’ont pas subi de blessures graves au cours de l’incident, selon l’armée israélienne.

Un porte-parole de la police de l’AP a renvoyé la demande de commentaire du Times of Israel aux forces de sécurité de l’AP, qui n’ont pas répondu aux demandes de commentaires.

Les Israéliens sont techniquement interdits par un ordre militaire israélien d’entrer dans les zones de l’AP. Les Arabes israéliens, cependant, fréquentent régulièrement les grandes villes palestiniennes. Les Israéliens juifs entrent également dans les villes palestiniennes – normalement sans problème – mais en bien moins grand nombre.

Sur les photos des deux Israéliens, on peut voir qu’ils ont les cheveux longs et portent le type de vêtements privilégiés par les jeunes hassidim Breslev et les jeunes ultra-nationalistes. En outre, certains membres de la communauté Breslev sont connus pour conduire en diffusant de la musique techno juive à partir de haut-parleurs montés sur des véhicules peints de façon criarde, et ils sortent souvent pour danser aux intersections ou pendant les embouteillages, en particulier pendant les fêtes.

Les photos de la voiture à Ramallah montrent ce qui semble être des supports pour de grands haut-parleurs, mais on ignore si les deux hommes ont fait une quelconque scène en conduisant dans la ville.

Un journaliste de la chaîne publique Kan a noté sur Twitter que certains Arabes israéliens ont envoyé des messages aux Palestiniens de Cisjordanie expliquant que les deux hommes n’étaient probablement pas des extrémistes qui voulaient faire du mal, mais qu’ils voulaient « simplement chanter et danser dans la rue ».

Le Hamas a salué l’attaque contre les deux Israéliens comme un « acte de résistance ». Le groupe terroriste, qui cherche la destruction d’Israël, condamne régulièrement l’AP pour sa politique de coordination avec Israël en matière de sécurité.

« Cela doit se poursuivre avec force et s’étendre à toute la Cisjordanie », a déclaré le porte-parole du Hamas, Fawzi Barhoum.

La police palestinienne enlève les restes d’une voiture israélienne qui a été incendiée par une foule palestinienne après que deux Israéliens sont entrés, en voiture, dans la ville de Ramallah en Cisjordanie, le 1er décembre 2021. (Crédit : AP/Majdi Mohammed)

Barhoum a également critiqué les forces de sécurité de l’AP pour avoir extrait les deux Israéliens en toute sécurité.

« Le devoir des services de sécurité de l’AP est de protéger notre peuple des attaques des résidents d’implantation et de les affronter côte à côte, et non de les sauvegarder et de les rendre à l’ennemi », a déclaré Barhoum.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...