EgyptAir va lancer des vols directs Tel Aviv-Le Caire le mois prochain
Rechercher

EgyptAir va lancer des vols directs Tel Aviv-Le Caire le mois prochain

La liaison était effectuée discrètement par la filiale Air Sinai pendant des années, dans des avions banalisés, mais sera désormais exploitée ouvertement par la compagnie nationale

Un Airbus A320 d'EgyptAir décolle de l'aéroport international de Vienne, le 21 août 2015. (Crédit : AP Photo/Thomas Ranner)
Un Airbus A320 d'EgyptAir décolle de l'aéroport international de Vienne, le 21 août 2015. (Crédit : AP Photo/Thomas Ranner)

EgyptAir, la compagnie aérienne nationale égyptienne, devrait assurer des vols directs entre Le Caire et Tel Aviv au début du mois prochain, a appris le Times of Israël.

Dès la mise en service des vols, après la fête de Souccot, il devrait y avoir quatre vols commerciaux directs par semaine entre l’aéroport international Ben Gurion et Le Caire.

Actuellement, les seuls vols entre Israël et Le Caire sont assurés par Air Sinai, une filiale d’EgyptAir, qui effectue les vols dans des avions banalisés sans drapeau égyptien. Les vols d’Air Sinaï entre Tel Aviv et Le Caire ont été assurés sans interruption depuis les années 1980 afin de respecter les conditions de l’accord de paix de 1979 entre Israël et l’Égypte, mais ils sont restés discrets en raison des hostilités persistantes entre les deux nations.

Une fois que les vols seront relancés par EgyptAir, ils seront assurés par des appareils entièrement siglés de la compagnie.

Lundi également, Israël a levé les restrictions de voyage imposées aux citoyens qui se rendent dans la péninsule du Sinaï, quelques jours avant Souccot, une destination très populaire à cette période.

Après des mois de restrictions dues à la COVID-19, les limites imposées par le gouvernement israélien au nombre d’Israéliens autorisés à se rendre dans le Sinaï ont été levées.

Des touristes israéliens à Ras Sheitan dans la péninsule du Sinaï, en Egypte, le 5 avril 2021. (Jacob Magid/Times of Israel)

« Nous avons réussi à trouver un moyen de permettre à la fois des traversées illimitées et de respecter également la réglementation sur le coronavirus », a déclaré la ministre des Transports Merav Michaeli. « Notre liberté de mouvement est un droit fondamental et doit être préservée. »

À partir de lundi, le point de passage de Taba pour les voitures entre Israël et le Sinaï deviendra pleinement opérationnel, sans limite du nombre de permis d’entrée, et prolongera ses heures d’ouverture.

Le mois dernier, Israël avait assoupli ses conseils de sécurité aux voyageurs dans le Sinaï pour la première fois depuis des années. Cette décision a été prise après que le chef des services de renseignement égyptiens, Abbas Kamel, s’est rendu en Israël pour des entretiens de haut niveau sur Gaza.

Ces dernières années, l’ensemble de la péninsule du Sinaï a fait l’objet de l’avertissement le plus élevé possible, le niveau 1, une « menace concrète très élevée », en raison de la présence de l’État islamique et d’autres groupes terroristes dans la région. Le Conseil national de sécurité a toutefois récemment modifié son avertissement pour le sud de la péninsule du Sinaï, le faisant passer au niveau 3, une « menace concrète de base », en vertu de laquelle il est toujours « recommandé de ne pas se rendre sur place », mais les Israéliens ne sont plus invités à partir.

L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...