Israël en guerre - Jour 196

Rechercher

Elan Ganeles sera enterré mercredi dans le pays « qu’il aimait tant »

La famille d'Elan Ganeles a quitté son domicile du Connecticut pour se rendre aux funérailles au cimetière Klausner, prévues à Raanana, mercredi à 13h

Elan Ganeles, tué dans une fusillade terroriste en Cisjordanie, le 27 février 2023. (Crédit : Consulat général d'Israël à New York)
Elan Ganeles, tué dans une fusillade terroriste en Cisjordanie, le 27 février 2023. (Crédit : Consulat général d'Israël à New York)

Les parents d’Elan Ganeles, un citoyen américano-israélien tué dans une attaque terroriste près de la mer Morte, enterreront leur fils en Israël plutôt que dans leur ville natale de West Hartford, dans le Connecticut.

« Ils se rendront en Israël par avion depuis le Connecticut, où ils vivent, pour assister aux funérailles et retourneront aux États-Unis pour faire la shiva », a déclaré David Warren, président et directeur-général de la Fédération juive de Greater Hartford, selon CTinsider.com.

Ganeles a grandi à West Hartford, dans le Connecticut, où sa famille fréquentait la synagogue orthodoxe locale Young Israel, située à un pâté de maisons de leur domicile.

Ganeles, 27 ans, était en visite en Israël pour assister au mariage d’un ami. Il avait servi dans Tsahal en tant que programmeur informatique avant de retourner aux États-Unis pour obtenir son diplôme universitaire.

Il a été abattu lundi alors qu’il conduisait près de la ville de Jéricho, en Cisjordanie, dans un contexte de flambée de violence entre Israéliens et Palestiniens dans le territoire. Il se rendait à un autre mariage au moment de l’attaque.

Yona Friedman a déclaré au site d’information Ynet que la famille de Ganeles « souffrait beaucoup actuellement ».

« Ses parents sont des personnes qui nous sont très chères. Les voir dans une telle souffrance nous fait vraiment mal », a déclaré Friedman, un ami de la famille.

Pendant son service militaire, Ganeles séjournait souvent dans la maison de la sœur de Friedman à Raanana, où il est devenu « comme un membre de la famille ».

Elan Ganeles, victime du terrorisme en Cisjordanie. (Autorisation)

À ce titre, il sera enterré au cimetière Klausner de Raanana, mercredi à 13 heures.

« Il se sentait chez lui en Israël », a déclaré Friedman. « Son amour pour Israël allait de soi – s’enrôler comme soldat ‘seul’ n’est pas quelque chose de courant dans sa communauté. C’est un témoignage de la forte connexion qu’il avait pour le pays qu’il aimait tant, où il sera finalement enterré. »

Selon Noam Landau, un ami de la victime, Ganeles prévoyait de retourner en Israël pour s’y installer dans un avenir proche.

« Il se sentait vraiment bien en Israël. Il était entouré de tant d’amis, et il était le ciment de son groupe social », a déclaré Landau à Ynet.

L’ancien colocataire de Ganeles à l’université Columbia de New York, Mark Cohen, se souvient de son ami comme « l’une des meilleures personnes que j’ai rencontrées dans ma vie ».

« Il restait là, souriait et disait ‘pourquoi tu cries ? Tout va bien se passer, nous allons tout arranger.' », a déclaré Cohen.

Cohen a rapporté l’une des premières conversations qu’il avait eu avec Ganeles après avoir emménagé ensemble.

« Lorsque nous sommes entrés dans la pièce, nous nous connaissions un peu, mais pas bien. Il m’a regardé et m’a dit ‘ok, juste pour que tu saches, maintenant que nous sommes amis, nous sommes amis pour toujours, pour l’éternité. Tu ne pourras pas te débarrasser de moi, il n’y a rien que tu puisses faire. Tu es coincé avec moi pour toute ta vie.’. »

Cohen a déclaré que même sur leur campus universitaire, qui, selon lui, pouvait être un endroit « tendu », « il essayait de faire la paix » entre les étudiants.

Selon Cohen, Ganeles préparait une grande soupe chaque semaine et invitait tout le monde dans son appartement.

« Tout le monde était invité », a souligné Cohen.

Les forces de sécurité sur les lieux d’une attaque à l’arme à feu dans la vallée du Jourdain, le 27 février 2023. (Crédit : Erik Marmor/Flash90)

Il a été tué lundi lorsque des hommes armés ont ouvert le feu sur sa voiture sur l’autoroute Route 90, près de la base militaire de Nevo. Les terroristes ont ensuite continué à rouler et ont ouvert le feu sur une autre voiture près du carrefour de Beit HaHarava, puis ont tiré sur une troisième voiture à proximité, a déclaré Tsahal.

Les forces de Tsahal sont toujours à la recherche de la cellule terroriste.

Ganeles a été tué un jour après que deux frères israéliens ont été tués dans une attaque terroriste similaire en Cisjordanie, qui a été suivie d’une attaque de résidents d’implantations dans le village palestinien de Huwara au cours de laquelle un Palestinien a été tué.

Ces derniers mois, des hommes armés palestiniens ont, à plusieurs reprises, pris pour cible des troupes opérant en Cisjordanie, ainsi que des postes militaires, des troupes opérant le long de la barrière de sécurité de Cisjordanie, des implantations israéliennes et des civils sur les routes.

Les tensions entre Israël et les Palestiniens sont élevées depuis un an, les forces de défense israéliennes menant des opérations quasi quotidiennes en Cisjordanie dans le cadre d’une offensive antiterroriste suite à une série d’attentats meurtriers.

Emanuel Fabian a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.