Israël en guerre - Jour 198

Rechercher

Eli Cohen parle avec Erdogan des Israéliens prisonniers du Hamas

Le ministre a tout d'abord présenté les condoléances d’Israël au président turc avant d'évoquer avec lui diverses questions, dont le programme nucléaire iranien

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le ministre des Affaires étrangères Eli Cohen, à gauche, rencontrant le président turc Recep Tayyip Erdogan, à Ankara, le 14 février 2023. (Crédit : Présidence de la République de Turquie)
Le ministre des Affaires étrangères Eli Cohen, à gauche, rencontrant le président turc Recep Tayyip Erdogan, à Ankara, le 14 février 2023. (Crédit : Présidence de la République de Turquie)

Selon des sources israéliennes, lors de son entretien en Turquie avec le président Recep Tayyip Erdogan, le ministre des Affaires étrangères Eli Cohen a soulevé la question des civils et dépouilles de soldats israéliens détenus par le Hamas à Gaza.

Le Hamas retient en effet prisonniers deux Israéliens, ainsi que les dépouilles de deux soldats tués lors de l’opération Bordure protectrice, en 2014.

Dans la plus grande discrétion, les autorités israéliennes tentent depuis des années, mais sans succès, de négocier pour obtenir leur libération.

Erdogan entretient une relation étroite avec le groupe terroriste du Hamas, qui a pris le pouvoir dans la bande de Gaza en 2007.

Au-delà du soutien financier et logistique que la Turquie apporte au groupe, classé comme une organisation terroriste par la plupart des pays occidentaux, de hauts responsables du Hamas y vivent, parmi lesquels Saleh al-Arouri, résident de longue date d’Istanbul.

L’actuel chef du Hamas, Ismail Haniyeh, et son prédécesseur, Khaled Mashaal, se rendent régulièrement en Turquie.

Israël demande, pour l’instant sans succès, à la Turquie d’expulser les responsables du Hamas, sans que cela ne gêne le réchauffement des relations entre les deux pays.

Cohen et Erdogan ont également évoqué le programme nucléaire iranien, ont ajouté les sources.

Les prisonniers israéliens à Gaza Avera Mengistu (à gauche) et Hisham al-Sayed. (Crédit : Flash 90/Courtoisie)

Erdogan a accueilli le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, à Ankara en janvier dernier.

Cohen s’est rendu pour une journée en Turquie afin de témoigner de la solidarité israélienne suite aux séismes de la semaine passée qui ont fait 35 000 morts au moins en Turquie et en Syrie.

Selon le compte rendu de la réunion établi par le ministère israélien des Affaires étrangères, Cohen se serait engagé à continuer d’apporter de l’aide aux survivants de la catastrophe et de renforcer les relations entre les deux pays.

« Ces derniers temps, nous faisons en sorte de les renforcer », a déclaré Cohen.

« On reconnait ses amis dans les moments difficiles. Israël tend la main et exprime sa profonde solidarité avec le peuple turc. »

La volonté d’Erdogan de rencontrer Cohen pourrait être le signe de la reconnaissance d’Ankara envers l’action des sauveteurs israéliens, alors même qu’il fait face à l’indignation de sa propre population en raison des mesures précédemment prises par son gouvernement en matière de réglementation des constructions et des soupçons de corruption.

On reproche également à Erdogan le manque de rapidité et d’efficacité de l’action du gouvernement suite à la catastrophe.

Le chef de la diplomatie israélienne a par ailleurs fait la connaissance de son homologue, Mevlut Cavusoglu, mardi matin.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.