Israël en guerre - Jour 139

Rechercher

Enquête sur l’empoisonnement présumé de poissons dans le lac de Tibériade

Des centaines de poissons morts ont été découverts dans le ruisseau de Tzalmon ; l'Autorité israélienne de l'eau exclut tout impact sur le réseau d'eau potable

Des poissons morts flottant dans l'estuaire de Tzalmon, sur le lac de Tibériade, le 16 mai 2023. (Crédit : Firas Talhami/Water Authority)
Des poissons morts flottant dans l'estuaire de Tzalmon, sur le lac de Tibériade, le 16 mai 2023. (Crédit : Firas Talhami/Water Authority)

Les autorités enquêtent sur l’empoisonnement présumé de poissons dans le ruisseau de Tzalmon, dans le lac de Tibériade – aussi appelé Kinneret – a déclaré mardi le ministère de l’Agriculture.

Une enquête conjointe du ministère et de l’Autorité israélienne de l’eau a été lancée après la découverte de centaines de poissons morts flottant dans la zone.

Des prélèvements ont été effectués et les experts ont exclu tout dommage au système d’eau potable.

Le ministère a déclaré que l’on pouvait continuer à consommer du poisson, mais a invité à faire preuve de prudence et à n’acheter que des articles provenant de magasins reconnus.

Le ministère de l’Environnement a déclaré qu’il travaillait également avec l’Autorité israélienne de l’eau sur cette question et qu’il aidait l’Autorité régionale de la vallée du Jourdain à se débarrasser de milliers de poissons par l’intermédiaire d’une société agréée spécialisée dans le traitement des déchets biologiques.

Les agents de l’Autorité israélienne de l’eau et de l’Autorité israélienne de la nature et des parcs (INPA) travaillent ensemble pour rassembler les animaux morts.

Les soupçons ont d’abord été soulevés par le laboratoire de recherche du Kinneret, qui a détecté une mortalité anormalement élevée parmi les poissons de la région, a rapporté la Douzième chaîne.

Les autorités soupçonnent les pêcheurs d’avoir répandu du poison dans l’eau. La chaîne note que des incidents similaires se sont produits ces dernières années et que, dans certains cas, les poissons empoisonnés ont ensuite été mis en vente dans des magasins.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.