Erdan aux Etats américains : agissez contre le retrait de Airbnb de Cisjordanie
Rechercher

Erdan aux Etats américains : agissez contre le retrait de Airbnb de Cisjordanie

Dans un courrier adressé à 5 gouverneurs, le ministre critique la politique du site d'hébergement, qualifiée "d'antisémite, seulement dirigée contre Israël"

Gilad Erdan, ministre de la Sécurité intérieure, pendant la cérémonie de Yom HaAtsmaout de la police, à Jérusalem, le 26 avril 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Gilad Erdan, ministre de la Sécurité intérieure, pendant la cérémonie de Yom HaAtsmaout de la police, à Jérusalem, le 26 avril 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le ministre israélien chargé de lutter contre les efforts de boycott contre l’Etat juif a vivement recommandé aux Etats américains de prendre des initiatives contre le site de location d’hébergement Airbnb après que ce dernier a décidé de ne plus référencer les offres situées dans les implantations israéliennes en Cisjordanie.

Le communiqué d’Airbnb en date du 19 novembre annonçant cette nouvelle politique a noté que les 200 adresses d’Israéliens présentées à la location en Cisjordanie seraient supprimées parce qu’elles sont « au coeur d’une dispute entre Israéliens et Palestiniens ».

Dans une lettre adressée aux gouverneurs de l’Illinois, de New York, de Floride, du Missouri et de Californie, où est basé Airbnb, Erdan a qualifié l’annonce d’adoption des « pratiques et du narratif antisémites du mouvement de boycott ».

Il a déclaré que le mouvement BDS ne s’intéresse pas à la paix ou à un meilleur avenir pour les Palestiniens mais plutôt à « diaboliser et à discriminer Israël, la seule véritable démocratie et l’alliée la plus forte de l’Amérique au Moyen-Orient ».

Il a ajouté que la nouvelle politique de l’entreprise était « particulièrement dérangeante lorsqu’on comprend qu’elle ne s’applique qu’à Israël. Une telle politique n’a été appliquée par la compagnie à aucun autre pays ou à aucune autre région impliquée dans un conflit national. Cela constitue (involontairement, on peut l’espérer) la forme moderne de la pratique antisémite qui applique la règle du deux poids, deux mesures à Israël, d’une manière qui ne concerne aucun autre pays ».

L’habitation de Lewis Weinger, qu’il loue via Airbnb. (Crédit : Meni Lavi)

Il a par ailleurs demandé aux gouverneurs « de réfléchir à prendre position contre la décision de l’entreprise et à prendre d’autres initiatives en ce sens, notamment liées aux accords commerciaux » passés entre Airbnb et leurs états.

Les propos d’Erdan ne devraient pas rester lettre morte. Des lois contre les investissements d’Etat dans les compagnies qui boycottent Israël ont été votées dans 25 états américains.

Selon la chaîne publique Kan, le gouverneur de l’Illinois, Bruce Rauner, a d’ores et déjà demandé au conseil d’investissement de l’Etat de réfléchir à ne plus verser d’argent à Airbnb lors de sa rencontre, le mois prochain. Le gouverneur élu de Floride, Ron DeSantis, a promis de prendre des initiatives similaires une fois qu’il aura pris ses fonctions.

La lettre d’Erdan entre dans le cadre d’un effort livré par le gouvernement israélien pour développer une réponse coordonnée à la décision d’Airbnb.

Une commission interministérielle composée de responsables issus du ministère des Affaires stratégiques d’Erdan, ainsi que des ministères des Affaires étrangères, du Tourisme, de la Justice et de l’Economie, ainsi que de l’Autorité fiscale israélienne, travaillent actuellement à mettre en place cette réponse gouvernementale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...