Israël en guerre - Jour 290

Rechercher

Etoiles de David taguées en France : l’opération était pilotée par le FSB russe selon une nouvelle source

La DGSI assure que cette opération a été pilotée par le "5e département", un service chargé des opérations internationales au FSB

Des étoiles de David taguées dans le quartier d'Alésia, à Paris, le 31 octobre 2023. (Crédit : Geoffroy Van der Hasselt/AFP)
Des étoiles de David taguées dans le quartier d'Alésia, à Paris, le 31 octobre 2023. (Crédit : Geoffroy Van der Hasselt/AFP)

Les étoiles de David taguées sur des immeubles en région parisienne en octobre, en plein conflit entre Israël et le Hamas, l’ont été dans le cadre d’une opération pilotée par les services de sécurité russes (FSB), a indiqué vendredi une source proche du dossier, confirmant une information du journal Le Monde.

Des dizaines d’étoiles de David bleues apposées au pochoir avaient été découvertes sur des façades d’immeubles à Paris et en banlieue. Un couple de Moldaves avait été interpellé et le commanditaire présumé, un homme d’affaires moldave prorusse, identifié.

La France avait condamné dès novembre une « ingérence numérique russe » en dénonçant le rôle d’un réseau russe dans « l’amplification artificielle et la primo-diffusion sur les réseaux sociaux des photos des tags représentant des étoiles de David ».

Dans une note confidentielle, révelée vendredi par Le Monde, et dont le contenu a été confirmé à l’AFP par une source proche du dossier, la DGSI assure que cette opération a été pilotée par le « 5e département », un service chargé des opérations internationales au FSB.

Cette campagne de désinformation en France est un volet d’une opération d’ingérence plus vaste menée dans plusieurs pays européens, selon Le Monde.

Toujours selon le quotidien, cette opération a débuté au printemps 2023 en Pologne, où des Moldaves, pilotés à distance par le FSB, ont mené des actions de désinformation, de surveillance et de sabotage. Des individus ont aussi relayé des slogans anti-OTAN, faisant croire que ce mouvement émanait de la société civile polonaise, ajoute Le Monde qui précise que la justice polonaise s’est saisie de plusieurs de ces dossiers.

En Espagne, en juillet, des manifestations pro-russes et anti-OTAN, relayées sur les réseaux sociaux, ont aussi été relevées par le renseignement espagnol. L’Allemagne, la Roumanie ou l’Autriche, ont aussi été ciblées par cette opération, détaille Le Monde.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.