Fatah : Israël supervise son propre ‘Auschwitz’ dans les villes palestiniennes
Rechercher

Fatah : Israël supervise son propre ‘Auschwitz’ dans les villes palestiniennes

Jibril Rajoub a fait ce commentaire après avoir été interrogé sur la conférence entre les Etats-Unis et la Pologne qui a lieu à Varsovie

Jibril Rajoub, officiel du Fatah, s’exprimant à la chaîne d’information de l’Arabie saoudite Al-Hadath (Copie d’écran : Al-Hadath)
Jibril Rajoub, officiel du Fatah, s’exprimant à la chaîne d’information de l’Arabie saoudite Al-Hadath (Copie d’écran : Al-Hadath)

Le responsable du Fatah Jibril Rajoub a comparé la situation dans les villes palestiniennes de Cisjordanie et de la bande de Gaza à l’extermination des Juifs à Auschwitz pendant la Shoah.

Rajoub, le secrétaire général du Comité central du Fatah, a affirmé cela lors d’un bref entretien accordé samedi à la chaîne d’information Al-Hadath, possédée par l’Arabie Saoudite.

Interrogé au sujet de la conférence entre les Etats-Unis et la Pologne sur le Moyen-orient à Varsovie que les Palestiniens vont boycotter, Rajoub a déclaré : « Que signifie cette conférence où [le Premier ministre Benjamin] Netanyahu va aller et il sera bien accueilli à Varsovie pour nous rappeler la Shoah et Auschwitz ? Dans chaque ville de Palestine, de Rafah à Jenin, il y a un Auschwitz pour massacrer les Palestiniens ».

Auschwitz a été créé par l’Allemagne nazie dans la Pologne occupée pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Avec un million de Juifs tués là-bas entre 1940 et 1945, le camp de la mort est devenu le symbole du génocide des Juifs d’Europe par l’Allemagne nazie. Plus de 100 000 autres personnes dont des Polonais non-juifs, des Romes, des prisonniers de guerre soviétiques et des combattants de la résistance aux Nazis ont également péri là-bas.

Prisoners at Auschwitz-Birkenau during liberation, in January 1945 (photo credit: Wikimedia Commons)
Prisonniers à Auschwitz-Birkenau à la Liberation, en janvier 1945 (Crédit : Wikimedia Commons)

Samedi, Rajoub a publié une vidéo de l’entretien avec la chaîne saoudienne sur sa page Facebook, que Palestinian Media Watch, un groupe de veille israélien qui observe de près les réseaux sociaux palestiniens, a traduit en anglais et a rapporté mercredi.

Les Palestiniens ont fortement critiqué la conférence organisée dans la capitale polonaise qui devait commencer mercredi ; le ministère des Affaires étrangères de l’Autorité palestinienne l’a décrite la semaine dernière comme « une conspiration américaine visant à faire adopter aux participants la vision des Etats-Unis sur les questions régionales, en particulier la question palestinienne ».

Des officiels palestiniens ont également déclare qu’ils espéraient qu’aucune rencontre entre des officiels arabes et israéliens n’aura lieu au sommet.

Netanyahu, des officiels de la Maison Blanche, des ministres des Affaires étrangères arabes et des diplomates européens doivent participer à la conférence.

Rajoub n’a pas répondu à une demande de commentaire.

Dimanche, Al-Hayat Al-Jadida, le quotidien officiel de l’Autorité palestinienne, a également fait référence à la Shoah en abordant le conflit israélo-palestinien.

Dans l’édito du journal, le rédacteur en chef Mahmoud Abu al-Haija a qualifié le plan de paix du président américain Donald Trump qui semble se profiler « d’un plan de Shoah pour la cause la plus juste de cette époque », en référence à la question palestinienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...