Feu vert à la reprise des événements culturels jusqu’à 250 personnes
Rechercher

Feu vert à la reprise des événements culturels jusqu’à 250 personnes

Les cinémas et les théâtres ont pu rouvrir leurs portes sur décision du cabinet avec diverses restrictions, notamment dans les capacités d'accueil du public dans les salles

Des Israéliens portent des measques de protection à Tel Aviv, le 16 juin 2020 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Des Israéliens portent des measques de protection à Tel Aviv, le 16 juin 2020 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le cabinet a donné vendredi le feu vert à la tenue d’événements culturels rassemblant un maximum de 250 personnes avec certaines limitations, et ce même si le nombre de personnes atteintes par le coronavirus, au sein de l’Etat juif, continue d’augmenter. Les cinémas et les théâtres ont pu rouvrir sans attendre leurs portes suite à cette annonce même si quelques chaînes – Cinema City, Yes Planet et Rav Chen — auraient choisi de ne pas reprendre immédiatement leurs activités.

Cette décision, qui a été prise lors d’une consultation téléphonique entre les ministres, a permis de finaliser les détails concernant la reprise des événements culturels – dont le principe avait été accepté mercredi par le cabinet.

Selon la décision prise vendredi, les événements devront être organisés dans des conditions particulières : Les salles ne pourront être occupées qu’à 75 % de leur capacité, la danse sera interdite et les mesures de précaution contre le coronavirus devront être respectées.

Le public devra être assis et la vente des billets se fera au préalable.

La décision a pris effet dès vendredi.

Dans certaines situations, avec une approbation antérieure, des événements accueillant jusqu’à 500 personnes pourront être autorisés, a aussi décidé le cabinet.

Avant la réunion de mercredi, le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait rencontré des artistes et des personnalités du milieu de la culture qui avaient à plusieurs reprises manifesté contre les restrictions continues imposées à leurs industries.

« Je veux vraiment vous écouter et je veux vraiment vous aider », avait dit Netanyahu, selon un communiqué de son bureau. « Je sais qu’il y a une crise, nous voulons nous attaquer à cette crise et c’est la raison pour laquelle j’ai demandé au ministre des Finances de se joindre à nous. On va vous écouter et on va vous aider autant que nous le pourrons », avait-il ajouté.

Des femmes marchent sur Jaffa Street dans le centre de Jérusalem, le 18 juin 2020 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Cette décision portant sur la reprise des activités culturelles est entrée en vigueur malgré une nette hausse des infections à la COVID-19.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...