Rechercher

France : Le 10 tevet, un jour pour rendre hommage aux victimes du terrorisme

Comme l’an passé, le grand rabbin de France, Haïm Korsia, a souhaité qu’un hommage aux victimes du terrorisme se tienne ce 10 tevet dans l’intimité des synagogues et des prières

Le grand rabbin de France Haïm Korsia lors de l’inauguration de la fondation Rachi de Troyes. (Crédit : rachi-troyes.com)
Le grand rabbin de France Haïm Korsia lors de l’inauguration de la fondation Rachi de Troyes. (Crédit : rachi-troyes.com)

Ce 14 décembre, 10 tevet dans le calendrier, est un jour de jeune pour les Juifs religieux.

La journée commémore le début du siège de Jérusalem par Nabuchodonosor II (la période s’achève par la destruction du Temple de Salomon, la conquête du royaume de Juda et l’exil à Babylone).

Comme l’an passé, le grand rabbin de France, Haïm Korsia, a souhaité qu’un hommage aux victimes du terrorisme se tienne ce 10 tevet dans l’intimité des synagogues et des prières, a indiqué le Consistoire de France.

L’idée lui est venue après avoir échangé avec Samuel Sandler, père et grand-père de victimes de l’attentat de Toulouse en 2012.

Samuel Sandler (Crédit : Capture d’écran France TV info)

Elie Korchia, président du Consistoire de France, s’est associé à cette initiative afin que ce jour de jeûne « soit un moment de rappel de la mémoire de toutes les victimes du terrorisme qui a frappé notre pays, et plus particulièrement notre communauté ces dernières années ».

En Israël, cette journée est l’occasion pour la population religieuse de rendre hommage aux victimes de la Shoah.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...