Frappes attribuées à Israël en Syrie, des explosions entendues près de Tel Aviv
Rechercher

Frappes attribuées à Israël en Syrie, des explosions entendues près de Tel Aviv

Tsahal chercherait à savoir si un missile de défense aérienne syrien errant est à l'origine de l'explosion près du centre d'Israël ; aucun blessé ni dégât n'a été signalé

Illustration : Sur cette photo publiée par l'agence de presse officielle syrienne SANA, on voit des missiles voler dans le ciel près de l'aéroport international, à Damas, en Syrie, le 21 janvier 2019. (Crédit : SANA via AP)
Illustration : Sur cette photo publiée par l'agence de presse officielle syrienne SANA, on voit des missiles voler dans le ciel près de l'aéroport international, à Damas, en Syrie, le 21 janvier 2019. (Crédit : SANA via AP)

Des avions israéliens ont mené des frappes aériennes près de Damas tôt vendredi, ont affirmé les médias d’État syriens, et des bruits d’explosions ont été entendus dans le centre d’Israël peu après.

On ignore si les deux événements étaient liés, mais l’armée israélienne aurait enquêté pour savoir si les explosions étaient le résultat de missiles de défense aérienne errants.

La Syrie a déclaré que des missiles tirés depuis le Liban visaient Damas, mais a affirmé que la plupart avaient été abattus par ses défenses aériennes.

Peu de temps après, des habitants des environs de Tel Aviv ont déclaré avoir entendu au moins une explosion.

Tsahal a déclaré qu’elle étudiait la possibilité qu’un missile de la défense aérienne syrienne ayant manqué sa cible ait atterri dans la région ou au large de la côte, ont rapporté les médias israéliens.

Aucune sirène n’a retenti et aucun blessé ou dommage n’a été signalé en Israël.

Les missiles de la défense aérienne syrienne ont par le passé abattu accidentellement un avion militaire russe et ont également atteint Chypre par erreur.

Tsahal n’a pas fait de commentaires sur les frappes présumées en Syrie, conformément à sa politique.

Une vidéo publiée par SANA semble montrer un missile de défense aérienne tiré en l’air. Une explosion a été entendue peu après.

L’Observatoire des droits de l’homme, basé en Grande-Bretagne, a indiqué que des centres de développement d’armes près de Damas, utilisés par des milices soutenues par l’Iran, avaient été visés par les frappes israéliennes présumées.

Le 19 août, la Syrie a fait état de frappes aériennes israéliennes présumées en direction de Beyrouth.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...