Gagny : une octogénaire juive agressée avec un parpaing
Rechercher

Gagny : une octogénaire juive agressée avec un parpaing

Selon le BNVCA, la femme a été "la cible de ses agresseurs antisémites qui ont dû l’identifier grâce à une Mezouza posée sur la porte d’entrée de sa villa"

La ville de Gagny, en Seine-Saint-Denis. (Crédit : Gagny.fr)
La ville de Gagny, en Seine-Saint-Denis. (Crédit : Gagny.fr)

Dans un communiqué de presse publié le 24 juin, le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA) a rapporté l’agression violente d’une femme juive de 84 ans à son domicile dans la ville de Gagny (Seine-Saint-Denis), le 22 juin 2020.

Celle-ci a été victime d’un jet de parpaing à travers la vitre de son salon, alors qu’elle regardait la télévision. Si elle n’a pas été touchée, elle a eu « très peur », indique le BNVCA. Une plainte a été déposée.

Selon l’association, « cette dame a été la cible de ses agresseurs antisémites qui ont dû l’identifier grâce à une Mezouza posée sur la porte d’entrée de la villa ».

« Nous demandons à la police de tout mettre en œuvre pour identifier et arrêter ces criminels. D’après un témoignage que nous avons recueilli, il pourrait s’agir d’individus de type européen probablement affiliés au mouvement gauchiste et anti-Israélien BDS », ajoute le communiqué.

Le BNVCA indique avoir constaté que, depuis près de cinq ans, les citoyens de confession juive sont agressés au plus près de leur domicile, voire dans leur domicile même.

En 2014, un couple juif avait été victime d’une sauvage agression antisémite et d’un viol lors du cambriolage de leur appartement à Créteil en 2014.

Mireille Knoll, une octogénaire juive et rescapée de la Shoah, a été poignardée à son domicile du 11e arrondissement de Paris en 2018. L’année précédente, en 2017, Sarah Halimi avait été victime d’une agression similaire, conduisant à sa mort, dans le même arrondissement.

Dans un article publié en 2017, L’Express avançait que, dans les villes voisines du Raincy, de Villemomble et de Gagny, qui forme la même communauté, la population juive était en augmentation, avec environ
1 300 à 1 600 familles. Le magazine décrivait la situation des Juifs de ces villes comme plutôt sereine et prospère.

En 2003, pourtant, le lycée juif de Gagny avait été ciblé par un incendie criminel, sans faire de blessés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...