Israël en guerre - Jour 193

Rechercher

Galit Distel Atbaryan et May Golan insultent Gila Gamliel à la réunion du cabinet

La dispute a opposé la ministre de la Diplomatie et la ministre du Renseignement au sujet du financement de la surveillance électronique des auteurs de violences conjugales

MONTAGE : les ministres du Likud Galit Distel Atbaryan (G) et Gila Gamliel en 2023. (Crédit : Tomer Neuberg et Yonatan Sindel/Flash90)
MONTAGE : les ministres du Likud Galit Distel Atbaryan (G) et Gila Gamliel en 2023. (Crédit : Tomer Neuberg et Yonatan Sindel/Flash90)

Deux ministres issues du Likud, le parti du Premier ministre Benjamin Netanyahu, se sont insultées lors de la réunion du cabinet de dimanche.

La dispute a éclaté entre la ministre de la Diplomatie publique, Galit Distel Atbaryan, et la ministre du Renseignement, Galit Gamliel, au sujet du financement du bracelet électronique destiné à faire respecter les ordonnances restrictives émises à l’encontre des auteurs de violences conjugales.

Au cours des discussions, le ministre de l’Agriculture Avi Dichter a soulevé un problème dans les accords de coalition qui lui causait des complications dans sa coopération avec le ministère du Développement du Néguev et de la Galilée, qui est détenu par le parti d’extrême droite Otzma Yehudit.

A un moment donné, Gamliel s’est plainte que les accords de coalition « exploitaient » le Likud, une référence apparente aux demandes importantes faites par d’autres partis pour qu’ils se joignent au Likud dans la formation du gouvernement actuel, selon des citations divulguées à la presse.

« De quoi vous vous mêlez, taisez-vous », a rétorqué Distel Atbaryan, récemment nommée au poste de ministre.

« Excusez-moi, n’intervenez pas dans cette affaire », a répondu Gamliel, membre du parti depuis de nombreuses années.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu dirige une réunion du cabinet au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 18 juin 2023. (Crédit : Amit Shabi/Pool)

« Mordez-moi, crétine, personne ne vous aime au Likud », a répliqué Distel Atbaryan. « Ils te détestent au Likud ».

« Où est votre imprimante ? Mettez-moi ça par écrit », a riposté Gamliel en plaisantant.

Des sources ont déclaré que les tensions entre les deux ont commencé lorsque Gamliel a refusé d’autoriser le transfert d’argent de son ministère pour financer la surveillance des agresseurs par bracelet électronique.

« Ne comprenez-vous pas que personne ne peut vous supporter ? Vous vous accrochez avec vos ongles, personne ne vous aime », a crié Distel Atbaryan à Gamliel. Elle a également décrit Gamliel comme « un caillou dans la chaussure de la coalition ».

« Vous êtes une ministre pathétique », lui a dit Gamliel.

C’est alors que la ministre de la Promotion de la condition féminine, May Golan, également membre du Likud, s’est opposée à Gamliel en déclarant : « Vous devriez avoir honte ! Vous avez voté pour une loi de l’opposition et vous portez atteinte à notre projet de loi ».

On ignore pour quel projet de loi de l’opposition Gamliel a apparemment voté, mais Golan pourrait avoir allégué que Gamliel a soutenu l’élection de la députée de l’opposition Karine Elharrar à la commission de sélection judiciaire la semaine dernière, un vote qui a été considéré comme une source d’embarras pour la coalition. Elharrar a été élue 58-56, ce qui signifie qu’au moins quatre membres de la coalition ont rompu les rangs pour voter pour elle.

Le député du Likud May Golan rend visite à Itamar Ben Gvir dans le quartier de Sheikh Jarrah, à Jérusalem-Est, le 14 février 2022. (Crédit : Arie Leib Abrams/Flash90)

Netanyahu aurait tenté de calmer la situation en demandant aux membres de son cabinet « d’éviter les attaques personnelles contre les ministres du gouvernement et contre l’opposition. S’il y a des critiques de fond, dites-les, mais évitez les attaques personnelles. »

Netanyahu a fondé de très nombreuses campagnes électorales sur des attaques personnelles contre ses rivaux.

Distel Atbaryan a ensuite confirmé et poursuivi la prise de bec dans un message sur Twitter.

« Gila Gamliel est arrivée en retard à la réunion du cabinet, comme d’habitude », a-t-elle écrit. « Elle a ensuite commencé à crier et à hurler sur tout le monde parce que nous sommes tous incompétents et qu’elle seule a les solutions. Comme d’habitude. Et elle a essayé de saper et de créer des tensions entre les chefs de la coalition. Comme d’habitude. Elle a fait échouer la réunion, tout comme elle avait fait échouer la réunion de la faction la semaine dernière avec des cris et un claquement de porte spectaculaire ».

« Lorsque je lui ai dit (pas en criant, mais certainement fort) qu’elle était un caillou dans la chaussure de la coalition et que son comportement était pathétique, elle a soudainement commencé à crier que je la maudissais et même à briefer les journalistes en faisant preuve d’une imagination débordante », a-t-elle poursuivi.

« Alors oui, je maintiens chaque mot que j’ai dit : Gila Gamliel est un caillou dans la chaussure de la coalition et son comportement est pour le moins embarrassant (et inquiétant) ».

Gamliel n’a pas réagi publiquement à cette affaire.

Le bureau de Netanyahu a ensuite déclaré aux médias israéliens que le Premier ministre avait parlé à Distel Atbaryan et à Gila Gamliel et leur avait « expliqué qu’il n’était pas disposé à accepter un tel comportement ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.