Rechercher

Gantz exhorte Netanyahu à inclure les partis d’opposition pour la réforme judiciaire

« Négociation ou confrontation », a décrété le chef de HaMahane HaMamlahti, jugeant la situation critique après avoir entendu les plans de réformes du ministre de la Justice

Le ministre de la Défense Benny Gantz pendant un vote à la Knesset, à Jérusalem, le 28 décembre 2022. (Crédit:  Olivier Fitoussi/Flash90)
Le ministre de la Défense Benny Gantz pendant un vote à la Knesset, à Jérusalem, le 28 décembre 2022. (Crédit: Olivier Fitoussi/Flash90)

Le député Benny Gantz, chef du parti HaMahane HaMamlahti, a demandé jeudi au Premier ministre Benjamin Netanyahu de constituer une équipe composée de membres de la coalition ainsi que de membres de l’opposition à la Knesset pour l’élaboration de la réforme judiciaire prévue par le gouvernement.

Gantz a affirmé qu’un effort conjoint permettrait de rassembler un vaste soutien public en faveur des changements alors que la mise en œuvre du projet actuel porterait préjudice à la nature démocratique d’Israël.

« Nous sommes dans une véritable situation d’urgence, et j’appelle donc le Premier ministre Netanyahu à prendre une décision : la négociation ou la confrontation », a déclaré Gantz lors d’un discours à l’Université Reichman, au lendemain de la présentation par le ministre de la Justice Yariv Levin d’un vaste plan visant à changer radicalement le visage du système judiciaire.

Établissant un calendrier de six mois pour mener à bien cette mission, il a exhorté Netanyahu « à mettre en place une équipe reflétant les différents partis et les différentes tendances politiques, pour débattre de la promulgation d’une Loi fondamentale qui soit conforme à l’esprit de la Déclaration d’indépendance, qui exprimera les voix du peuple et des citoyens d’Israël ».

« Une question aussi fondamentale pour notre avenir et notre existence dans les décennies à venir mérite de faire l’objet d’un large consensus », a-t-il ajouté. « Cela légitimera les changements », leur permettant d’être « établis sur une base solide. »

Le Premier ministre Prime Minister Benjamin Netanyahu avec le ministre de la Justice, Yariv Levin, pendant un vote à la Knesset, le 13 décembre 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Gantz avait écrit la veille sur Twitter : « Ce n’est pas une réforme – c’est un coup d’État politique. »

Un porte-parole de Levin a refusé tout commentaire sur cette proposition de Gantz et un porte-parole du Premier ministre n’a pas répondu à notre demande de réaction.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.