Rechercher

Grippe en Israël : près de 2 000 hospitalisations

Le ministère de la Santé recommande la vaccination de toute personne âgée de plus de 6 mois, craignant une "double pandémie" de COVID et de grippe

Le personnel médical de l'hôpital Hadassah Ein Kerem dans l'unité COVID de l'hôpital, récemment rouverte, à Jérusalem, le 27 décembre 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Le personnel médical de l'hôpital Hadassah Ein Kerem dans l'unité COVID de l'hôpital, récemment rouverte, à Jérusalem, le 27 décembre 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Le ministère de la santé a déclaré mercredi avoir constaté une augmentation inquiétante des cas de grippe, qui s’étaient pratiquement dissipés l’hiver dernier lors de la vague de COVID-19 précédant la vaccination.

Le ministère a indiqué que 1 849 Israéliens étaient actuellement hospitalisés pour la grippe, dont 605 enfants et 124 femmes enceintes et nouvelles mères.

Les nouveaux cas continuent d’augmenter chez les jeunes et les personnes âgées, précise le ministère.

Le ministère indique que la majorité des personnes atteintes de la grippe sont infectées par une souche contre laquelle le vaccin contre la grippe de cette année protège, et recommande par ailleurs vivement la vaccination de toute personne âgée de plus de 6 mois, qui peut être effectué en même temps que la vaccination contre la COVID-19.

Un médecin en train de vacciner contre la grippe. (iStock)

« Le virus de la grippe peut provoquer des maladies graves, comme la pneumonie, d’autres complications respiratoires, la myocardite et même la mort », indique un communiqué du ministère de la Santé.

Les autorités sanitaires ont mis en garde contre une « double épidémie », les hôpitaux étant submergés par des vagues simultanées de patients atteints de la grippe et du COVID-19. L’hiver dernier, ces craintes ne se sont pas concrétisées, les restrictions imposées par le COVID ayant largement éliminé les cas de grippe. Cependant, cette année s’est avérée différente.

La semaine dernière, une femme enceinte de 31 ans est décédée à Jérusalem après avoir contracté la grippe.

La femme, qui n’a pas été nommée, était enceinte de neuf mois lorsqu’elle est tombée malade il y a deux semaines.

Après son admission à l’hôpital Hadassah, la jeune femme a donné naissance à un garçon par césarienne. L’enfant était en bonne santé.

Illustration : Le personnel médical de Hadassah Ein Kerem travaille dans le service de coronavirus de l’hôpital à Jérusalem, le 25 août 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Immédiatement après l’opération, elle a été placée sous respirateur en raison de complications respiratoires, mais son état s’est encore détérioré et l’équipe médicale n’a pas pu lui sauver la vie.

Selon la Treizième chaîne, dans un autre cas, une enfant de huit ans du centre du pays reste sous respirateur à l’hôpital Meir de Kfar Saba après avoir également contracté la grippe.

Selon le rapport, la fillette a souffert de fièvre et de maux de gorge pendant deux jours avant de commencer à avoir des difficultés à respirer. Les membres de la famille ont dû pratiquer la réanimation cardio-pulmonaire sur la fillette avant qu’elle ne soit transportée à l’hôpital.

Au début du mois, Yosef Naim, six ans, de Netivot, est décédé après s’être endormi avec de la fièvre et ne s’est pas réveillé. Les experts de la santé pensent qu’il a été atteint d’une myocardite – une inflammation du cœur – due à des complications de la grippe.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...