Israël en guerre - Jour 191

Rechercher

Guillaume Meurice menacé, sa prochaine émission sans public

Guillaume Meurice a écopé d'un "avertissement" de la direction de Radio France, qu'il va "contester en justice", après avoir décrit Netanyahu comme un "nazi mais sans prépuce"

Guillaume Meurice sur France Inter, le 29 octobre 2023. (Crédit : France Inter / Capture d’écran YouTube)
Guillaume Meurice sur France Inter, le 29 octobre 2023. (Crédit : France Inter / Capture d’écran YouTube)

La prochaine émission où doit intervenir l’humoriste Guillaume Meurice, dimanche sur France Inter, sera enregistrée sans public en raison des menaces de mort qu’il a reçues après des propos polémiques sur le Premier ministre israélien, a indiqué le groupe public mercredi.

« Face aux menaces proférées à l’encontre d’un des humoristes, l’émission ne se tiendra exceptionnellement pas en public ce dimanche 12 novembre pour la sécurité des équipes du Grand dimanche soir », l’émission de Charline Vanhoenacker, est-il expliqué sur le site de Radio France. L’émission est habituellement filmée depuis la Maison de la Radio, et diffusée en direct.

Au cours de cette émission, le 29 octobre, Guillaume Meurice a suggéré une idée de « déguisement pour faire peur » à l’occasion d’Halloween : il a évoqué un « déguisement Netanyahu », « une sorte de nazi mais sans prépuce ».

Dans un contexte de vives tensions autour de la guerre opposant Israël au Hamas, la séquence a suscité nombre de réactions indignées, à l’origine notamment de saisines de l’Arcom, le régulateur de l’audiovisuel.

Guillaume Meurice a écopé d’un « avertissement » de la direction de Radio France, qu’il va « contester en justice ».

Malgré les menaces de mort il n’y a pas de changement concernant l’organisation de la tournée de l’humoriste en France avec son spectacle « Meurice 2027″, a précisé sa société de production à l’AFP.

Sa « blague » faisait écho au sketch de Dieudonné en 2010 quand, sur le plateau de Marc-Olivier Fogiel, il avait voulu incarner le personnage d’un Juif terroriste nazi, lançant « Isra-Heil » et faisant un salut nazi – sa première expression publique antisémite, avant une multitude d’autres et de condamnations pour antisémitisme les années suivantes. Guillaume Meurice avait par ailleurs joué dans le théâtre de Dieudonné, à Paris, à cette époque-là.

L’Organisation juive européenne a par ailleurs indiqué avoir déposé plainte suite à la chronique de Guillaume Meurice. Le Procureur de la République de Nanterre a ouvert une enquête préliminaire pour injure publique et provocation à la haine raciale.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.