Hamas : nous visons des civils car nous n’avons pas de missiles de précision
Rechercher

Hamas : nous visons des civils car nous n’avons pas de missiles de précision

Pendant le conflit déclenché le 10 mai suite aux roquettes tirées sur la capitale israélienne, plus de 4 300 roquettes ont été tirées par le Hamas et le Jihad islamique

Le chef du Hamas à Gaza, Yahya Sinwar, assis dans son bureau bombardé à Gaza, le 27 mai 2021 (Autorisation)
Le chef du Hamas à Gaza, Yahya Sinwar, assis dans son bureau bombardé à Gaza, le 27 mai 2021 (Autorisation)

Dans une interview accordée à Vice News, le chef du Hamas à Gaza a déclaré dimanche que le groupe terroriste était prêt à accepter un cessez-le-feu avec Israël quelques heures après avoir tiré des roquettes sur Jérusalem, qui a donné le coup d’envoi de 11 jours de combats dans l’enclave côtière.

Yahya Sinwar a aussi affirmé que le Hamas tire des roquettes sur les populations israéliennes parce qu’il ne dispose pas de missiles de précision pour cibler les installations militaires israéliennes.

Sinwar, avait déclaré mercredi dans un communiqué au sujet de la reconstruction du territoire côtier qu’il dirige de facto après avoir chassé son rival du Fatah au prix d’une guerre fratricide en 2007, que le groupe terroriste « facilitera la tâche à tout le monde, et nous veillerons à ce que le processus soit transparent et équitable, et que chacun soit sûr qu’aucun centime (des fonds de reconstruction) n’ira au Hamas. »

« Nous disposons de ressources financières suffisantes… dont une grande partie provient de l’Iran, et une autre partie provient de donateurs arabes et musulmans et de personnes libres du monde entier qui sont solidaires de notre peuple et de ses droits, » avait-il ajouté.

Après 11 jours d’un conflit armé avec Israël, le mouvement terroriste islamiste palestinien du Hamas a estimé avoir remporté une « victoire » après le cessez-le-feu conclu sous l’égide de l’Égypte.

Pendant le conflit déclenché le 10 mai suite aux tirs de roquettes sur la capitale israélienne par le Hamas, plus de 4 300 roquettes ont été tirées par le Hamas, le Jihad islamique, un autre groupe terroriste palestinien soutenu par l’Iran à Gaza.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...