Hugh Laurie s’exprime lors d’une conférence TV à Jérusalem
Rechercher

Hugh Laurie s’exprime lors d’une conférence TV à Jérusalem

En Israël pour la rencontre INTV de Keshet TV, Laurie parle de son rôle dans la série récompensée "The Night Manager"

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Hugh Laurie et le président Reuven Rivlin à la résidence présidentielle de Jérusalem, le 6 mars 2017. (Crédit : Mark Neyman/GPO)
Hugh Laurie et le président Reuven Rivlin à la résidence présidentielle de Jérusalem, le 6 mars 2017. (Crédit : Mark Neyman/GPO)

L’auditorium du YMCA de Jérusalem était bondé mardi après-midi pour la dernière session de la conférence INTV qui se déroulait sur deux jours, lorsque l’acteur Hugh Laurie est arrivé sur scène afin de parler de « Night Manager », la mini-série récompensée d’AMC, avec la réalisatrice Susanne Bier et le producteur exécutif Stephen Garrett.

La série, inspirée du roman d’espionnage éponyme de John Le Carré de 1993 et située au Caire dans les journées tendues du Printemps arabe, donne à voir Laurie en marchand d’armes sous la façade d’un philanthrope, un rôle qui lui a valu un Golden Globe de meilleur second rôle. Bier a elle engrangé deux Emmy Awards pour son travail de réalisatrice.

Par coïncidence, Bier a obtenu un diplôme d’architecture de l’Académie Bezalel de Jérusalem il y a de cela des années.

Bier, Garrett et Laurie, modérés par Nancy Tartaglione, rédactrice en chef de Deadline, ont parlé et plaisanté sur la série en étant tous d’accord que les romans de Le Carré ont habituellement été adaptées en films « bruts », tandis que la série en six parties proposait une manière différente, plus « sexy » de traiter le sujet.

Hugh Laurie et la réalisatrice Susanne Bier sur la scène de l'INTV Conference de Keshet, à Jérusalem, le 7 mars 2017. (Crédit : Jessica Steinberg/Times of Israël)
Hugh Laurie et la réalisatrice Susanne Bier sur la scène de l’INTV Conference de Keshet, à Jérusalem, le 7 mars 2017. (Crédit : Jessica Steinberg/Times of Israël)

Laurie a souligné que le livre, écrit après que le mur de Berlin se soit effondré, a été publié à une époque où « tout le monde pensait que c’était la fin des espions, et les espions se disaient ‘Que vais-je faire maintenant ?' »

Le livre avait à l’origine été acheté pour en faire un film, avant de finir par opter pour une série en six épisodes.

C’était plus cohérent, a déclaré Laurie, soulignant que « l’esprit britannique était mieux adapté à la télévision. L’esprit américain peut voir une vie changer en 90 minutes [d’un film]. Les séries britanniques se développent avec plus de temps. »

Commentant l’actualité politique, Laurie a déclaré que « ce qui est inquiétant dans le monde d’aujourd’hui, c’est que tout est exactement comme cela a l’air. Tout ce qui est sur CNN ressemble à une bande-annonce [de film]. C’est le bazar, le bazar absolu. »

(Une des sessions les plus discutées de la conférence était le panel du président de CNN Monde Jeff Zucker, intitulé « La Guerre contre la Vérité »).

Résumant sa propre expérience avec « Night Manager », Laurie a déclaré avoir eu de la chance de travailler avec Bier et Garrett, qui étaient comme « sa mère et son père ».

La conférence, organisée pour mettre sous les projecteurs Keshet et ses programmes, en est à sa quatrième édition, après l’annulation de celle de 2016 en raison de problèmes de programmation.

Parmi les personnalités américaines importantes qui ont participé à la conférence de cette année, en plus de Zucker de CNN, on retrouvait le PDG du groupe Fox Television et la présidente de NBC Entertainment, Jennifer Salke.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...