Il faut élargir les activités contre l’Iran, conseille le chef sortant du Mossad
Rechercher

Il faut élargir les activités contre l’Iran, conseille le chef sortant du Mossad

Yossi Cohen, un proche de Netanyahu, dit que Téhéran doit apprendre les conséquences du "franchissement des limites"

Yossi Cohen reçoit un doctorat honoraire à l'université Bar-Ilan, le 30 mai 2021. (Crédit : Shlomi Amsalem/Bar-Ilan University)
Yossi Cohen reçoit un doctorat honoraire à l'université Bar-Ilan, le 30 mai 2021. (Crédit : Shlomi Amsalem/Bar-Ilan University)

Le président sortant de l’agence d’espionnage du Mossad a appelé Israël à élargir ses actions contre l’Iran pour donner une leçon à la république islamique sous forme de dissuasion.

Les propos tenus par Yossi Cohen lors d’une cérémonie qui a eu lieu dimanche dans le centre d’Israël surviennent après une période marquée par une série de revers essuyés par le programme nucléaire iranien. Certains auraient résulté d’attaques dirigées ou menées par l’État juif.

« Les activités contre le régime iranien doivent être renforcées de manière à ce qu’il comprenne que le franchissement des limites pourrait coûter cher et entraîner des dégâts immenses », a déclaré Cohen au cours d’une cérémonie à l’université Bar-Ilan, où il a reçu un doctorat honoraire.

« Pour réussir, nous devons montrer un esprit de leadership et du courage, ainsi que la volonté d’agir. Les opérations sécuritaires d’aujourd’hui ne sont pas moins importantes que la guerre de demain », a-t-il indiqué, qualifiant la sécurité de « fondation qui nous permet à tous de vivre une existence constructive ».

L’Organisation de l’énergie atomique d’Iran montre un bâtiment endommagé par un incendie à l’usine d’enrichissement d’uranium de Natanz, à 322 kilomètres au sud de Téhéran, le 2 juillet 2020. (Organisation de l’Energie atomique d’Iran via l’AP)

Cohen est à la tête du service d’espionnage légendaire depuis 2016 et il devrait être remplacé dans les prochains jours par David Barnea, qui a été nommé à son poste la semaine dernière.

Une série d’incendies et d’explosions mystérieuses dans des structures nucléaires – notamment dans celle de Natanz – ont été attribués à l’État juif, notamment une panne qui aurait apparemment été causée par une explosion ayant endommagé des centrifugeuses là-bas, le mois dernier.

Le père du nucléaire iranien, Mohsen Fakhrizadeh, a aussi été assassiné l’année dernière.

Ces attaques ont compliqué les efforts américains livrés pour la reprise des négociations avec l’Iran concernant la réintégration des États-Unis dans l’accord sur le nucléaire, une initiative à laquelle s’oppose le Premier ministre Benjamin Netanyahu qui accuse l’Iran de chercher à fabriquer une arme nucléaire et qui a appelé de ses vœux l’imposition de sanctions globales.

Cohen, qui a aussi joué un rôle important dans le travail de normalisation des relations avec les États du Golfe, est considéré comme un proche de Netanyahu.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à gauche) et le chef du Mossad Yossi Cohen lors d’une cérémonie de toast pour le Nouvel An juif, le 2 octobre 2017. (Haim Zach/GPO)

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...