Émeutes à la frontière avec Gaza : 1 Palestinien mort ; 167 blessés
Rechercher

Émeutes à la frontière avec Gaza : 1 Palestinien mort ; 167 blessés

Un Palestinien aurait été blessé par des tirs de l'armée israélienne pendant qu'il lançait un cerf-volant en feu vers Israël.

Des manifestants palestiniens font voler un cerf-volant transportant des matériaux en feu pour déclencher un incendie en territoire israélien lors d'un affrontement avec les forces de sécurité israéliennes près de la ville de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, lors du cinquième vendredi consécutif de manifestations de masse et d'affrontements le long de la frontière Gaza-Israël, le 27 avril 2018. (AFP Photo/Said Khatib)
Des manifestants palestiniens font voler un cerf-volant transportant des matériaux en feu pour déclencher un incendie en territoire israélien lors d'un affrontement avec les forces de sécurité israéliennes près de la ville de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, lors du cinquième vendredi consécutif de manifestations de masse et d'affrontements le long de la frontière Gaza-Israël, le 27 avril 2018. (AFP Photo/Said Khatib)

Selon l’armée israélienne, environ 5.000 Palestiniens ont participé vendredi à la manifestation à cinq endroits le long de la frontière.

« Les émeutiers ont brûlé des pneus, lancé des pierres vers la barrière de sécurité et les soldats israéliens. Ils ont également fait voler des cerf-volants auxquels étaient attachés des engins incendiaires », a affirmé l’armée dans un communiqué.

Les troupes israéliennes ont riposté en tirant « selon les règles d’engagement », a-t-elle ajouté sans donner d’autres précisions.

Un Palestinien a été tué par des tirs de soldats israéliens lors du septième vendredi consécutif de manifestations à la frontière entre Israël et la bande de Gaza, a annoncé le ministère local de la Santé.

L’homme de 40 ans a été atteint à la poitrine, a précisé le ministère. Ce décès porte à 53 le nombre de Palestiniens tués depuis le début, le 30 mars, du mouvement de protestation appelé la « Grande marche du retour ».

« L’armée ne tolérera pas que des dégâts soient causés aux infrastructures sécuritaires ni à la barrière, et continuera à remplir sa mission pour garantir la sécurité des citoyens israéliens et la souveraineté [d’Israel] aussi longtemps qu’il le faudra. »

Par ailleurs, le ministère de la Santé à Gaza a fait état de 167 blessés.

Au cours des récents affrontements frontaliers, les Palestiniens ont adopté la tactique de cerfs-volants transportant des objets enflammés au-delà de la frontière dans le but de mettre le feu aux terres agricoles avoisinantes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...