Rechercher

Indonésie : des groupes musulmans demandent l’arrêt de la première expo sur la Shoah

L'exposition a été lancée à l'occasion de la Journée internationale de commémoration de la Shoah, dans la seule synagogue du pays, dans la province de la Sulawesi du nord

Le rabbin Yaakov Baruch allume une ménorah dans la synagogue Shaar HaShamayim en Indonésie.  (Crédit : Yaakov Baruch)
Le rabbin Yaakov Baruch allume une ménorah dans la synagogue Shaar HaShamayim en Indonésie. (Crédit : Yaakov Baruch)

Certains groupes musulmans d’Indonésie ont demandé la clôture de la toute première exposition permanente de la Shoah dans le pays, condamnant un effort visant à normaliser les relations avec Israël.

L’exposition a été lancée le 27 janvier à l’occasion de la Journée internationale de commémoration de la Shoah. Elle est hébergée dans l’unique synagogue indonésienne, située dans la province de la Sulawesi du nord. L’exposition « Shoah : Comment est-ce humainement possible ? » a été préparée et rassemblée par le Mémorial mondial de la Shoah de Yad Vashem, qui est localisé en Israël.

Yaakov Baruch, le rabbin de Shaar HaShamayim, avait déclaré que cette envie de lancer cette exposition était personnelle.

« Quand j’ai eu l’idée de construire un musée de la Shoah, c’était essentiellement pour rendre hommage à ma famille décimée pendant la Shoah du côté de ma grand-mère », a dit Baruch. « Et je veux aussi instruire les Indonésiens sur les dangers de l’antisémitisme, en particulier sur les dangers des crimes de haine ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...