Rechercher

Iran: l’Ukraine « victime » de la politique américaine, selon le guide suprême

"La crise ukrainienne trouve ses racines dans les politiques des Etats-Unis et de l'Occident", a déclaré l'ayatollah Ali Khamenei

Le Guide suprême iranien, l'Ayatollah Ali Khamenei, s'adresse à la nation dans un discours télévisé marquant l'anniversaire de la mort en 1989 de l'Ayatollah Ruhollah Khomeini, le leader de la révolution islamique de 1979, à Téhéran, Iran, le 3 juin 2020. (Bureau du Guide suprême iranien via AP)
Le Guide suprême iranien, l'Ayatollah Ali Khamenei, s'adresse à la nation dans un discours télévisé marquant l'anniversaire de la mort en 1989 de l'Ayatollah Ruhollah Khomeini, le leader de la révolution islamique de 1979, à Téhéran, Iran, le 3 juin 2020. (Bureau du Guide suprême iranien via AP)

Le guide suprême de l’Iran, l’ayatollah Ali Khamenei, a accusé mardi Washington d’être à l’origine de l’invasion russe en Ukraine, et a appelé à mettre fin à la guerre qui a éclaté le 24 février.

« La crise ukrainienne trouve ses racines dans les politiques des Etats-Unis et de l’Occident », a déclaré le leader iranien dans un discours télévisé.

M. Khamenei a accusé le « régime mafieux » des Etats-Unis de créer de nombreuses crises dans le monde. L’Ukraine est selon lui une « victime » de la politique américaine, qui l’a entraînée dans sa situation actuelle.

Il a également accusé l’administration américaine d’ingérence dans « les affaires intérieures du pays en organisant des manifestations contre les gouvernements et en créant des révolutions de couleur (soulèvements populaires ayant porté des pro-occidentaux au pouvoir dans plusieurs ex-républiques soviétiques, ndlr), et des coups d’Etat ».

Une école détruite par une frappe russe, à Kharkiv, en Ukraine, le 28 février 2022. (Crédit : Sergey Bobok/AFP)

Lors de son allocution, M. Khamenei a appelé à épargner la vie des civils, ainsi que leurs infrastructures: « nous sommes favorables à un arrêt immédiat de la guerre en Ukraine », a-t-il ajouté.

M. Khamenei a déclaré que des leçons devaient être tirées de la guerre et a souligné que « le soutien des gouvernements occidentaux aux administrations et aux politiciens fantoches est un mirage ».

Depuis le début de l’offensive jeudi, sous les ordres du président russe Vladimir Poutine, plus de 350 civils ukrainiens ont été tués, parmi lesquels 14 enfants, selon Kiev.

L’invasion russe en Ukraine a attisé les tensions entre la Russie et l’Occident. Les Etats-Unis, les alliés européens et les membres de l’Otan ont imposé des sanctions à Moscou et fourni des armes à l’Ukraine.

Les relations américano-iraniennes sont rompues depuis avril 1980, quelques mois seulement après la chute du chah et l’occupation de l’ambassade américaine.

Les deux ennemis jurés sont actuellement engagés dans des négociations indirectes à Vienne pour rétablir l’accord nucléaire de 2015 entre l’Iran et les puissances mondiales, dont Washington s’est retiré unilatéralement en 2018.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...