IsraAid va envoyer du matériel médical en Inde, en proie à un pic de coronavirus
Rechercher

IsraAid va envoyer du matériel médical en Inde, en proie à un pic de coronavirus

L'Inde enregistre 350 000 nouveaux cas de COVID par jour et le bilan qui vient de dépasser les 200 000 morts ; pour IsraAID, l'envoi d'aide est un acte de responsabilité mondiale

Une patiente respire à l'aide d'oxygène fourni par un Gurdwara, lieu de culte sikh, à l'intérieur d'une voiture à New Delhi, en Inde, le 24 avril 2021. (Altaf Qadri/AP)
Une patiente respire à l'aide d'oxygène fourni par un Gurdwara, lieu de culte sikh, à l'intérieur d'une voiture à New Delhi, en Inde, le 24 avril 2021. (Altaf Qadri/AP)

Une organisation israélienne à but non lucratif a annoncé mercredi l’envoi d’une importante cargaison de matériel médical en Inde, où les hôpitaux ont du mal à faire face à un énorme pic de cas de coronavirus.

IsraAID a acheté des fournitures spécialement destinées à cet envoi, qui partira de Tel Aviv dans les prochains jours. Il s’agit notamment de machines à oxygène et d’autres produits essentiels dont les hôpitaux manquent pour traiter les patients atteints de la COVID-19, et il est possible que des seringues pour la vaccination viennent s’y ajouter.

Au cours de la semaine dernière, l’Inde a signalé quelque 350 000 nouveaux cas quotidiens, soit plus que tout autre pays à n’importe quel moment de la pandémie. « Nous avons suivi de près et avec inquiétude l’augmentation du nombre de cas en Inde et les rapports en provenance du pays ces derniers jours, et il est devenu évident que le moment était venu d’agir », a déclaré Ethan Schwartz, porte-parole d’IsraAID, au Times of Israël.

Yotam Polizer, PDG d’IsraAID, a qualifié la situation en Inde « d’accablante » et a déclaré que l’envoi d’aide est un acte de responsabilité mondiale.

« Alors que la vie en Israël revient à une ‘normale’ pré-pandémique, il est crucial de se rappeler notre responsabilité partagée de nous associer aux communautés confrontées au pire », a-t-il déclaré. « La pandémie ne sera terminée pour personne tant qu’elle ne sera pas terminée pour tout le monde ».

De multiples bûchers funéraires de victimes du COVID-19 brûlent sur un terrain qui a été converti en crématorium pour une crémation de masse à New Delhi, en Inde, le 24 avril 2021. (Altaf Qadri/AP)

L’organisation répond aux demandes de prestataires de soins de santé et d’organisations à but non lucratif en Inde, et travaille avec le Forum Israël-Inde de l’université de Tel Aviv. Outre la préparation et l’envoi du matériel, IsraAID commencera bientôt à fournir des conseils et un soutien à la communauté médicale en Inde, par le biais d’une combinaison de formations en ligne et de partenaires locaux.

« Nous fournirons une aide en matière de technologie et de solutions de traitement des données qui peuvent aider à relever les défis de la santé », a déclaré Schwartz. « Nous aiderons également à répondre aux effets secondaires dévastateurs de la pandémie. »

« Cela inclut les problèmes de santé mentale, et nous espérons répondre aux traumatismes subis par le personnel médical. C’est une partie importante de ce qui est nécessaire, et dans un sens, c’est aider ceux qui aident. »

« Nous sommes très fiers de nos liens avec les universités indiennes et nous avons été bénis par les étudiants incroyables qui sont venus d’Inde pour étudier à l’Université de Tel Aviv. En ces temps difficiles, nous estimons qu’il est impératif de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour aider le peuple indien », a déclaré Milette Shamir, vice-présidente des affaires internationales de l’université de Tel Aviv.

IsraAID a déjà mené plusieurs opérations pour aider à combattre la pandémie. Le mois dernier, l’organisation a envoyé une délégation dans le pays d’Afrique australe d’Eswatini pour donner des conseils sur le déploiement des vaccins, et au début de 2020, elle a fourni des fournitures médicales et des formations à des hôpitaux en Chine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...