Rechercher

Israël aurait déjoué une opération iranienne destinée à attirer des Israéliens

Le Shin Bet affirme que des agents ont utilisé des courriels frauduleux pour inviter en Europe universitaires, hommes d’affaires et anciens responsables de la défense

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un faux courriel envoyé par de présumés Iraniens à un universitaire israélien, dans une vidéo publiée par le Shin Bet le 19 mai 2022. (Crédit : Shin Bet)
Un faux courriel envoyé par de présumés Iraniens à un universitaire israélien, dans une vidéo publiée par le Shin Bet le 19 mai 2022. (Crédit : Shin Bet)

L’agence de sécurité du Shin Bet a déclaré, jeudi, avoir déjoué une opération iranienne consistant à inviter des universitaires, des hommes d’affaires ou d’anciens responsables de la défense israéliens à l’étranger, dans le but de les kidnapper ou pire encore.

L’agence a rappelé que l’Iran avait déjà usé de stratagèmes pour attirer des Israéliens à l’étranger. « C’est une méthode bien connue des services de renseignement et de sécurité iraniens, dirigés par l’Organisation du renseignement des Gardiens de la révolution, la Force al-Qods et le ministère du Renseignement », a expliqué jeudi le Shin Bet.

L’agence a déclaré que les agents utilisaient des courriels falsifiés, se faisant passer pour des universitaires, des journalistes, des hommes d’affaires ou des philanthropes.

Selon le Shin Bet, les agents ont tenté de recueillir des informations sur les Israéliens afin de les attirer à l’étranger pour les kidnapper ou les agresser.

Certains d’entre eux ne se sont pas méfiés et ont failli partir à l’étranger, a assuré le Shin Bet.

Dans certains des cas évoqués par le Shin Bet, les agents ont invité leurs cibles à une conférence en Europe, en utilisant des adresses e-mail semblables à celles des instituts officiels et avec leurs logos.

Une fois le contact établi, les conversations se poursuivaient sur WhatsApp, a ajouté le Shin Bet.

Un faux courriel envoyé par de présumés Iraniens à un universitaire israélien, dans une vidéo publiée par le Shin Bet le 19 mai 2022. (Crédit : Shin Bet)

Dans un autre cas, un agent s’est fait passer pour l’assistant d’un milliardaire russe, nommé « Nikolai ». Il a contacté des Israéliens d’origine russe et tenté de les convaincre de se rendre à l’étranger pour une rencontre, a expliqué le Shin Bet.

L’agence de sécurité n’a pas révélé l’identité des universitaires, hommes d’affaires et anciens responsables de la défense pris pour cibles. Elle n’a pas davantage précisé le nombre de personnes contactées ou de stratagèmes actifs, pas plus que la nature des preuves reliant l’opération à l’Iran.

Yossi Melman, journaliste israélien expert des questions d’espionnage, a déclaré à la Douzième chaîne avoir été contacté par l’un des agents, qui aurait usurpé l’identité d’un chercheur suisse nommé Oliver Thränert. Il lui aurait proposé de venir en Suisse pour une conférence.

Plus tôt ce mois-ci, le Shin Bet déclarait avoir découvert une opération iranienne dont l’objectif était de recruter des civils israéliens afin de collecter des informations sur des cibles en Israël, en utilisant de faux profils sur les réseaux sociaux.

L’agence a déclaré surveiller de près cette opération iranienne depuis son début.

Ce n’est pas la première fois que l’Iran utilise de faux profils sur les réseaux sociaux pour recruter des Israéliens à des fins de renseignement ou de terrorisme. Plus tôt cette année, cinq Israéliens ont été interpelés pour avoir aidé un agent iranien, qui se faisait passer pour Juif, à recueillir des renseignements et établir des contacts en Israël.

Le Shin Bet a ajouté que les services de renseignement iraniens cherchaient sans relâche à recruter des Israéliens via Internet afin de collecter des informations sur le pays.

« Les responsables de la sécurité appellent les citoyens israéliens à la plus grande vigilance face à la menace posée par divers groupes terroristes sur les réseaux sociaux, et à signaler toute sollicitation inhabituelle à la police », a déclaré l’agence.

L’année dernière, un Israélien avait bien failli tomber dans le piège tendu par un agent iranien qui souhaitait le faire venir aux Émirats arabes unis. L’homme avait finalement annulé son voyage après avoir entendu parler des projets iraniens de kidnapping de citoyens israéliens.

En 2020, le Shin Bet avait appréhendé un citoyen israélien soupçonné d’espionnage pour le compte de l’Iran.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...