Israël en guerre - Jour 227

Rechercher

Israël aurait frappé un bâtiment gouvernemental de la Syrie utilisé par le Hezbollah

"L'ennemi israélien a lancé des frappes aériennes depuis la direction du Golan syrien occupé, ciblant un site près de Damas (...) blessant huit soldats", a indiqué le ministère de la Défense syrien

Une explosion près de Damas, le 1 juillet 2019, attribuée à Israël par la Syrie. (Crédit : Twitter)
Une explosion près de Damas, le 1 juillet 2019, attribuée à Israël par la Syrie. (Crédit : Twitter)

Des frappes aériennes attribuées à Israël et ciblant un bâtiment gouvernemental dans la campagne aux abords de Damas, utilisé par le Hezbollah pro-Iran, ont blessé huit soldats syriens près de Damas, d’après l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH)

Jeudi soir, « l’ennemi israélien a lancé des frappes aériennes depuis la direction du Golan syrien occupé, ciblant un site près de Damas (…) blessant huit soldats », a indiqué le ministère de la Défense syrien dans un communiqué.

Israël commente rarement les frappes individuelles mais répète régulièrement qu’il ne permettra pas à son ennemi juré, l’Iran, d’accroître sa présence en Syrie.

L’armée israélienne a conduit des centaines de frappes en Syrie depuis le déclenchement en 2011 de la guerre civile qui y fait rage, ciblant principalement des positions militaires et des combattants pro-iraniens.

Le nombre de frappes s’est accru depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas le 7 octobre, lorsque le groupe terroriste islamiste palestinien a mené une attaque meurtrière sans précédent contre Israël.

Le 19 avril, des frappes israéliennes ont ciblé une position de l’armée syrienne dans le sud du pays, selon le gouvernement syrien et l’OSDH.

Le 13 avril, l’Iran a mené une attaque inédite contre Israël, avec 500 drones et missiles, dont la plupart ont été interceptés avec l’aide des Etats-Unis et d’autres pays. Téhéran a dit avoir agi en « légitime défense » après l’attaque meurtrière, attribuée à Israël, qui a détruit son consulat à Damas le 1er avril.

La guerre en Syrie a fait plus de 500 000 morts et des millions de déplacés depuis son déclenchement en mars 2011.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.